commentaire de texte M.TROPER

720 mots 3 pages
Commentaire de texte pour le 7/11.
Le document à étudier est un extrait de l’œuvre de Michel TROPER Les usages de la séparation des pouvoirs. Michel TROPER est un juriste positiviste actuel. Cet extrait traite de la notion de séparation des pouvoirs. Cette notion est large l’auteur va se poser les questions suivantes :
Quelle est la définition originelle de la séparation des pouvoirs ? Quelles sont les différentes conceptions de cette notion ?
Nous verrons dans un premier temps que l’auteur, à travers une série d’exemples nous montre la complexité de cette notion pour arriver à la conclusion qu’elle notion dépend de la manière dont les auteurs l’ont exprimée, et dans une deuxième partie qu’il essaie de faire une « liste » des différentes approches de la notion.

L’auteur pose dans un premier temps des brides de définitions de la séparation des pouvoirs. Il précise qu’il s’agit, selon les auteurs, d’une maxime, d’une doctrine ou d’un principe juridique. Ces définitions différentes montrent que cette notion est large et que son importance varie selon les conceptions. L’auteur revient ensuite sur l’origine même de cette notion ; souvent attribuée à Montesquieu dans son ouvrage De l’esprit des lois. L’auteur se demande si cette origine ne serait pas plus ancienne. Le principe de séparation des pouvoirs a inspiré de nombreuses constitutions mais ce principe est-il toujours exactement le même quel que soit le contexte historique et géographique dans lequel il a été utilisé. Les attributions accordées à l’exécutif au nom de la séparation des pouvoirs sont-elles inhérentes à cette notion ? Enfin la séparation des pouvoirs est souvent présentée comme indispensable à la démocratie, l’auteur se demande si cette affirmation est vraie. L’auteur pose que les réponses à cette série d’interrogation se trouvent dans la définition originelle de ce concept. Il n’y a donc pas de réelle réponse puisque l’on a mis en évidence la diversité de ces définitions. La séparation des

en relation

  • Commentaire michel troper
    3470 mots | 14 pages
  • dt constit 1er semestre fofo
    35637 mots | 143 pages
  • Droit constitutinel
    37680 mots | 151 pages