commentaire de texte

853 mots 4 pages
LE « MOI » INTERIEUR : UNE SORTE DE DOUBLE PERSONNALITÉ DU POETE

Dans les moments de tristesse et de douleur, nous avons tendance à nous couper du monde extérieur, des autres, afin de pouvoir appréhender et analyser ce que l'on ressent. On imagine alors souvent, sans pouvoir lui donner un visage, un être à l'intérieur de nous même, dans notre tête, qui nous parle pour nous réconforter, nous conseiller, nous aider à trouver une solution à nos problèmes du moment.
On peut l'appeler le « moi », une sorte de double personnalité aimante.
Ce « moi » intérieur est l'un des piliers de l'art romantique et notamment de la littérature ; les poètes romantique s'en sont beaucoup inspirés.
Ainsi nous retrouvons ce thème dans le poème la nuit de décembre écrit en 1835 par Alfred de Musset (1810-1857) et commenté ci-après.

Le poème d'Alfred de Musset se décompose en trois parties distinctes.

La première partie, de la ligne 1 à la ligne 60, est une succession de souvenirs. Le poète raconte les moments pénibles les plus marquants de sa vie.
Les strophes qui composent cette partie vont de paire. La première dégage une impression négative de tristesse et de solitude (« Je restais un soir à veiller Dans notre salle solitaire. » « J'étais seul dans ma chambre un jour, pleurant ma première misère. »), la seconde étant plus positive. («Il pencha son front sur ma main, » « Il me fit un salut d'ami, »)
Dans la première strophe de chaque paire, l'auteur est triste et seul alors que dans la seconde son « moi » intérieur intervient indépendamment de lui pour le réconforter.
Il ne résout pas les problèmes mais est une sorte de miroir (« Qui me ressemblait comme un frère ») aidant la personne en difficulté à se sentir moins seule, accompagnée, et à prendre les décisions qu'elle juge judicieuse. (« Et, se détournant à demi, Me montra du doigt la colline »).
Cette première partie crée un mouvement oscillant entre la solitude et la solidarité. Il en ressort un sentiment

en relation

  • Commentaire composé: "la nuit de mai" alfred de musset.
    1384 mots | 6 pages
  • Commentaire de texte
    1021 mots | 5 pages
  • Commentaire de texte
    651 mots | 3 pages
  • Commentaire de texte
    1185 mots | 5 pages
  • commentaire de texte
    822 mots | 4 pages
  • commentaire de texte
    928 mots | 4 pages
  • Commentaire De Texte
    848 mots | 4 pages
  • Commentaire de texte
    694 mots | 3 pages
  • Commentaire de texte
    977 mots | 4 pages
  • Commentaire de texte
    759 mots | 4 pages