Commentaire de l'école des femmes

Pages: 9 (2221 mots) Publié le: 30 décembre 2011
La comédie L’École des femmes a été écrite par Molière -appelé en réalité Jean-Baptiste Poquelin- (Paris, 1622-1673 ?) et elle est divisée en cinq actes. Cette pièce a été crée au Théâtre du Palais-Royal en 1662, et elle a fait scandale, ce qui a obligé l’auteur à écrire La Critique de l’École des femmes, comme réponse à ses adversaires. Cette comédie se ressemble à d’autres sur le même sujet et,comme les autres, elle nous présente des personnages prototypiques : Agnès, la jeune et naïve pupille d’un vieux maître ; Arnolphe ou M. de la Souche, le vieux tuteur d’Agnès ; et Horace, le jeune et beau amant d’Agnès ; aussi que d’autres personnages secondaires, comme Alain, le paysan qui est aussi le valet d’Arnolphe ; Georgette, paysanne et servante d'Arnolphe ; Chrysalide, l’ami d'Arnolphequi lui conseille de ne pas essayer de se marier avec Agnès ; Enrique, le beau-frère de Chrysalide ; un notaire ; et Oronte, père d'Horace et grand ami d'Arnolphe.

On y retrouve aussi une situation typique de ce genre de comédies : un vieillard, Arnolphe, tient prisonnière sa pupille, Agnès, et veut l’obliger à se marier avec lui malgré le conseille d’un ami qui lui dit de ne pas le faire. Ledénouement est aussi l’attendu par le publique : Arnolphe ne réussi pas à obliger à sa pupille à lui marier et au lieu de se marier avec le vieillard, elle se marie avec son beau et jeune amant, Horace. Cette fin nous montre la toute-puissance des lois naturelles, qui fait que l’amour reprenne toujours les dessus.

Molière (1622 – 1673) est considéré le créateur de la comédie moderne, et il a ététrès admiré par d’autres comédiens. Il a créé une situation comique à partir d’un vieux tuteur qui sait que sa pupille ne veut pas se marier avec lui et qu’elle veut voir son bien-aimé à tout prix, et fait tout pour l’empêcher. Malgré ses efforts, il n’arrive pas à éviter que les deux amoureux se voient, ni qu’ils se marient à la fin. Arnolphe est prévenu de tout ce qu’il se passe par l’amant(Horace) lui-même, parce qu’il ignore que la fille dont il est amoureux est en fait la pupille de l’ami de son père, Arnolphe, ce qui produit aussi un effet très comique. Arnolphe n’a personne de sa part, même pas les servants, qui au début aident les deux amoureux à se voir, au lieu d’aider leur maître. De toute façon, à la fin de L’École des femmes, c’est n’est pas l’aide d’un personnage qui permetaux amants de se marier, mais plutôt un heureux hasard.

Le thème et les personnages de L’École des femmes ne sont pas strictement « originels », puisque cette comédie a des sources diverses. Par exemple, un conte appartenant au recueil Facétieuses Nuits de Straparole (1480 – 1557), qui offre le thème du mari artisan de sa propre infortune ; et aussi la nouvelle La Précaution Inutile deScarron (1610 – 1660) qui raconte les extravagances jalouses et puritaines d’un barbon et les aveux naïfs de sa jeune et sotte épouse, séduite pendant son absence. Il faut aussi faire référence au roman El prevenido engañado, de María de Zayas Sotomayor (1590 - 1661), dans lequel avait puisé Scarron pour sa nouvelle La Précaution Inutile, aussi qu’à ses Novelas amorosas y ejemplares o Decamerón español(1637). Quant au topos de la pièce, l’on a l’impression que la ville où l’action se déroule n’a aucune importance pour l’auteur.

L’École des femmes est, dans les mots de S. et J. Dauvin (1984), une « invitation à la gaieté et au plaisir théâtral », et non pas une pièces militante, malgré le fait qu’elle fait une critique du mariage qui se produit en contre de la volonté des femmes, unedénonciation de la submissivité des femmes aux hommes et aussi une défense du mariage par amour, entre des jeunes de la même âge, avec de l’harmonie de condition et de beauté. Ce qui, d’après S. et. J. Dauvin, n’est pas nouveau ni original. En fait, l’union idéale recommandée par Molière au XVIIe siècle était fidèle à l’opinion généralisée sur le mariage à l’époque.

Quant à la structure et...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Commentaire composé de l'école des femmes
  • Commentaire l'école des femmes
  • Commentaire l'ecole des femmes
  • Commentaire "La Critique de l'école des femmes"
  • Commentaire l'ecole des femmes de moliere
  • L'ecole des femmes : résumé et commentaire
  • Commentaire l'école des femmes
  • Commentaire sur l'ecole des femmes

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !