Commentaire deuxième moitié de la scène 1 de l'acte 1 de tartuffe

790 mots 4 pages
Au XVII siècle, âge d’or du libertinage, Molière est l’un de ceux qui remettent en cause les valeurs connues de l’époque, la morale, la religion, la politique et la société. Le dramaturge aime la jeunesse et veut la libérer des contradictions de cette époque aux mœurs conservatrices. Il le montre bien en écrivant Tartuffe, une des nombreuses comédie de Molière, et une des plus célèbres. La pièce, représentée pour la première fois le 12 mai 1664 au château de Versailles, plaira d’ailleurs au jeune Louis XIV, mais sera immédiatement interdite sous la pression des dévots accusant Molière d’impiété et de donner une mauvaise image de la religion. Dans la fin de la scène d’exposition, le clan de la jeunesse et du peuple représenté par Cléante, le frère de la maîtresse de maison et par Dorine, la servante, va s’attaquer à travers Madame Pernelle aux dévots crédules ayant confiance en Tartuffe, lui-même faux dévot. Madame Pernelle, quant à elle, a une entière confiance en son protégé et croit en la pureté des intentions de l’imposteur, qui comme elle condamne le libertinage de la jeunesse. Nous étudierons avec cet extrait de la scène 1 de l’Acte I de Tartuffe dans un premier temps comment le puritanisme religieux est ridiculisé et Madame Pernelle avec, puis dans un second temps nous ferons l’analyse du but polémique de cette scène d’exposition en plus de son but comique.

L’attaque ad hominem qu’entreprend Dorine dans cet extrait part de l’allégorie de la religion que fait Madame Pernelle en disant « On sait qu’Orante mène une vie exemplaire ». Le terme orant, venant du latin orare, prier, désigne l’image d’un personnage représenté en acte de prière, souvent agenouillé. Le portrait dévalorisant que va faire Dorine de cette Orante est donc destiné en parti à la religion, s’attaquant à la société religieuse de l’époque. Mais le personnage d’Orante est également l’image de la vieille dévote qu’est Madame Pernelle. Avec la religion, la jeune

en relation

  • Tartuffe
    3565 mots | 15 pages
  • Tartuffe
    2919 mots | 12 pages
  • Re : chiekh-said
    30119 mots | 121 pages
  • Tartuffe_complped
    30092 mots | 121 pages
  • Dped Tartuffe Piecedemontee
    13252 mots | 54 pages
  • Comique et comédie e siècle: Molière - Hachette
    16046 mots | 65 pages
  • Moliere seducteur
    12152 mots | 49 pages
  • Beaumarchais
    10570 mots | 43 pages
  • Francais
    7050 mots | 29 pages
  • decription du corpus
    8344 mots | 34 pages