Commentaire du misanthrope de molière des vers 604 à 616

857 mots 4 pages
GLEIZES Lundi 31 janvier 2011
Maxime COMMENTAIRE DE FRANCAIS

QUESTIONS : 1- On peut repérer dans la tirade de Célimène plusieurs figures de style : les hyperboles « je souffre le martyr » et «il faut suer, sans cesse, à chercher que lui dire», les hypallages « stérilité de son expression » et « son stupide silence » et les deux antithèses et l’anaphore contenus dans : « le beau temps, et la pluie, et le froid, et le chaud » 2- Les mots importants à la rime sont « insupportable » et « épouvantable » et « silence » et « assistance ». 3- Les huit mots péjoratifs sont : « pauvre »(adjectif), « sec » (adjectif), stérilité(nom féminin), « stupide » (adjectif), « insupportable » (adjectif), « épouvantable » (adjectif), « grouille » (verbe), « le froid » (nom masculin). 4- Dans cet extrait les phrases sont à la modalité exclamative et à la modalité assertive.

COMMENTAIRE : etteur en scène, auteur et comédien du 17ème siècle, Jean Baptiste Poquelin dit Molière ne vécut que pour le théâtre et c’est d’ailleurs lors de l’une etteur en scène, auteur et comédien du 17ème siècle, Jean Baptiste Poquelin dit Molière ne vécut que pour le théâtre et c’est d’ailleurs lors de l’une
M
M de ses représentations qu’il mourut. Il se fit connaître grâce à ses talents d’écritures, ainsi que son talent d’acteur comique. Analyste averti des mœurs de son époque, il éleva la comédie au même titre que le théâtre tragique au travers des dénonciations des conduites excessives ou de l’erreur qu’il fait dans ses pièces. L’œuvre du Misanthrope est une rupture avec le comique inspiré de ses représentations qu’il mourut. Il se fit connaître grâce à ses talents d’écritures, ainsi que son talent d’acteur comique. Analyste averti des mœurs de son époque, il éleva la comédie au même titre que le théâtre tragique au

en relation

  • Commentaire du misanthrope de molière des vers 604 à 616
    5136 mots | 21 pages
  • eeeeeeeeee
    56509 mots | 227 pages
  • Andromaque
    56513 mots | 227 pages
  • En attente
    129392 mots | 518 pages