Commentaire du sonnet ii de louise labé

1029 mots 5 pages
O beaus yeus bruns, ô regars destournez,
O chaus soupirs, ô larmes espandues,
O noires nuits vainement atendues,
O jours luisans vainement retournez : O tristes pleins, ô desirs obstinez,
O tems perdu, ô peines despendues,
O mile morts en mile rets tendues,
O pires maus contre moy destinez. O ris, ô front, cheveus, bras, mains et doits :
O lut pleintif, viole, archet et vois :
Tant de flambeaus pour ardre une femmelle ! De toy me plein, que tant de feus portant,
En tant d'endrois d'iceus mon coeur tatant,
N'en est sur toy volé quelque estincelle. | 2Ô beaux yeux bruns, ô regards détournés, ô chauds soupirs, ô larmes répandues, ô noires nuits vainement attendues, ô jours luisants vainement revenus !Ô tristes plaintes, ô désirs obstinés, ô temps perdus, ô peines dilapidées, ô mille morts disposées en mille filets, ô pires maux qui me sont destinés !Ô rires, ô front, cheveux, bras, mains et doigts ! ô luth plaintif, viole, archet et voix ! tant de flambeaux pour brûler une femelle !Je me plains de ce que, alors que tu portais tant de feux, et que tu touchais mon coeur de ces feux en tant d'endroits, aucune étincelle n'en ait volé sur toi. |
Sonnet II extrait des Œuvres (1555)

Ce sonnet de Louise Labé observe un certain respect des règles de la forme fixe, genre de prédilection des poètes du XVIème. Composé de décasyllabes organisés en 2 quatrains, rimes abba/abba et 2 tercets ccd/eed. Louise Labé y exprime une plainte élégiaque : le poème est destiné à l’homme qu’elle aime mais qui ne l’aime pas. Comment la poétesse va-t-elle mettre le sonnet et l’imagerie poétique élégiaque et pétrarquiste au service de son état intérieur ? * Les deux quatrains sont construits sur le même schéma : les deux premiers décasyllabes = rythme ternaire : 3 mots – virgules- 3 mots- virgule / deux autres vers : rythme plus rapide. Tous commencent par le ô lyrique qui base l’anaphore majeure du poème : ce ô exprimant le regret et l’hommage appelle au

en relation

  • Je vis je meurs
    573 mots | 3 pages
  • Louise labé sonnet x
    1101 mots | 5 pages
  • commentaire du texte de louise lab
    592 mots | 3 pages
  • Louise labé oeuvre
    1828 mots | 8 pages
  • commentaire du sonnet VIII
    1344 mots | 6 pages
  • Louise Labe
    2585 mots | 11 pages
  • bac 2014-2015
    4448 mots | 18 pages
  • Tant que mes yeux..., louise labé
    2818 mots | 12 pages
  • LOUISE LABÉ vis je meurs
    1684 mots | 7 pages
  • analyse - je vis, je meurs de Louise LABE
    2418 mots | 10 pages