Commentaire du texte de Gracchus Babeuf, "Lettre aux patriotes d'Arras" (Extraits)

1759 mots 8 pages
HISTOIRE DU DROIT

Commentaire de texte: Gracchus Babeuf, « Lettre aux patriotes d'Arras » Fructidor an III, septembre
1795 :
Le texte étudié est un extrait des « Lettres aux patriotes d’Arras » de Gracchus Babeuf datant de fructidor
An III, au moment de la soumission de la Constitution de 1795 au référendum.
Son auteur, François Noël Babeuf, est né en 1760 à Saint-Quentin et est mort guillotiné le 27 mai 1797.
Dans le texte, il présente la Constitution de l’an III comme une réhabilitation d’une forme de Monarchie et une fin des droits fondamentaux contrairement à la Constitution de l’an II. Gracchus Babeuf a été inspiré par la lecture de Rousseau et par l’immense misère de son peuple. Il développe des idées en faveur de l’égalité et de la mise en commun des terres, ce qui l’a amené à prendre parti pour les Jacobins après la chute de Robespierre et des Montagnards. C'est ainsi qu'il put continuer la lutte contre la réaction
Thermidorienne pour les valeurs que Rousseau lui a inspiré.
Le fait marquant la fin de la république révolutionnaire est, à la suite d'une période ou convention girondine, convention montagnarde et un gouvernement révolutionnaire se succèdent, la chute de
Robespierre le 9 Thermidor de l’an II, le 27 juillet 1794. Les Thermidoriens, qui sont les acteurs principaux de la chute du gouvernement révolutionnaire, auront le pouvoir constituant originaire et gouverneront la France cela jusqu'à l’établissement du Directoire et même jusqu’à sa fin, lors du coup d’état de Brumaire. Ainsi nous allons nous intéresser à la période précédant le Directoire et à la
Convention thermidorienne. Cette Convention qui constitue la dernière phase avant sa séparation, qui aura lieu le 26 octobre 1795, donnera naissance à la Constitution du 22 août 1795.
Ce sera la « Constitution de la peur », peur de ceux qui ont voté la mort du roi, de ceux qui ont connu la dictature de Robespierre et peur des insurrections populaires.
Ainsi c’est à travers

en relation

  • fiches histoire moderne
    121360 mots | 486 pages
  • Intro histo au droit cours l1
    240217 mots | 961 pages