Commentaire du texte de pascal

Pages: 9 (2167 mots) Publié le: 7 avril 2013
Intro


Dans ce texte tiré des Pensées qui est une apologétique de la vie chrétienne destinée à convertir les athées, Pascal soutien deux thèses très liées. Tous d’abord que le moi n’est pas connu tel qu’il est vraiment, d’où il n’est pas possible d’aimer l’autre pour la personne qu’il est, mais pour les qualités qu’il a.
Tout en suivant le raisonnement de l’auteur, nous allons voir toutd’abord comment il introduit son idée par trois exemples pour nous introduire dans sa thèse, puis voir la place du moi dans l’homme et donc l’objet de son amour et, enfin, nous verrons la conclusion et moralité que Pascal tire de sa thèse.


1°/
Dans un premier temps, voyons donc comment à l’aide d’un enchaînement de questions/réponses, Pascal amène sa thèse.
La première question esttrès surprenante au départ n’ayant pas de rapport immédiat avec le sujet mais il a une double portée pour l’auteur.
Tout d’abord il permet au lecteur de voir la situation telle que Pascal la voit, bien qu’assez grossièrement. En effet, nul ne peut contester la justesse de son exemple, même si on peut contester sa valeur dans le cas présent et son rapport avec l’idée que l’on peut se faire du moi !Mais l’on verra ça plus loin !
Dans tous les cas, par cette question, puis par la réponse donnée et explicitée de Pascal, ce dernier donne à son lecteur une idée de sa thèse et il n’aura plus qu’à la développer plus profondément en montrant que le moi que j’identifie n’a de valeur que pour celui qui regarde mes qualités et non pas comme quelque chose d’unique, mais plutôt comme dans une fouleoù l’on place les qualités en comparaison. C’est un argument majeur de Pascal, comme on le verra plus loin.


Dans sa seconde question réponse, on cerne plus le sujet, bien qu’on en reste à l’aspect extérieur, puisqu’on se demande si l’amour d’une personne est du fait qu’elle a telle ou telle qualité physique. Là, l’on sait que l’on est globalement d’accord avec lui qu’il n’en est rienpuisque cela est éphémère et non essentiel.
Cependant, la dernière question et sa réponse laisse le lecteur plus perplexe, du fait qu’on attribue généralement la cause de l’amour aux qualités de l’homme et que l’on a du mal à les voir éphémères, bien qu’à la suite du texte, on comprendra mieux l’idée de Pascal, on peut néanmoins acquiescer avec lui que ces qualités qui sont passagères ne constituentpas le moi car ce dernier demeure lorsque toutes, elles disparaissent, ce qui va faire que cette personne qui était aimé se verra délaisser de cet amour une fois ses qualités perdues. Le moi semble dès lors déjà au lecteur un sujet qui sert de siège où demeurent les qualités.
Il est intéressant de remarquer que Pascal ne prend pas l’exemple de qualité morale qui sont plus le propre de l’hommenon qu’elles lui soient plus naturel, mais qu’elles dépendent plus de lui, qui doit les travailler pour en créer l’habitude. Il ne prend que des qualités dont un homme est doté de naissance où par nature et qui ne peut (que dans une extrême limite) crée ou développer lui-même. Son étude sur les qualités semble donc un peu superficielle et nécessite dès lors la conclusion qu’il va tirer.Cependant là, Pascal va donc s’interroger plus profondément sur l’objet de l’amour sur la nature du moi qui constitue une personne.


2°/


Ici, dans le second temps de sa réflexion, Pascal pose une question à laquelle il ne répond pas immédiatement, c’est celle qui demande où se situe ce moi. Et avant de répondre, il se penche sur le problème de l’amour, en montrant implicitement sous unequestion que l’on n’aime ni le corps, ni l’âme dans une personne, mais juste les qualités qui, comme il le précise ne font par le moi ! Et alors, il répond à la question en indiquant que le moi est la substance de l’âme et cette dernière ne peut être aimée pour elle-même.
On peut rapprocher ici avec prudence, cette thèse à celle que Kant expose dans sa Critique de la raison pure, cherchant à...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Commentaire texte pascal
  • Commentaire de texte de pascal
  • Commentaire de texte : les pensées de pascal
  • Commentaire de texte pascal
  • Introduction de commentaire sur un texte de pascal
  • Commentaire du texte de pascal esprit de geometrie
  • Commentaire de texte Pascal Un roseau pensant
  • Commentaire de texte philosophique de pascal : '' pensées et opuscules''

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !