Commentaire du vers 671 au vers 711 de l'oeuvre phèdre de racine

986 mots 4 pages
Le texte étudiée ici est un extrait de Phèdre de Racine parue en 1677 à l'époque du classicisme. L'extrait étudiée est donc, le vers 671 au vers 711 de l'acte II, le passage tiré du texte est une tirade où Phèdre le personnage principale avoue son amour secret pour Hippolyte le fils de son mari Thésée. On peut ce demander, comment le dramaturge Jean Racine met en scène cette aveu et comment lui donne t-il un aspect tragique. Nous allons tout d'abord étudier la mise en scène donc, la tirade et l'aveu . Puis, l'aspect tragique et émouvant de cette extrait ce qui comporte une étude du personnage amoureux et du personnage souffrant et confronté à la fatalité.

Racine, met en scène une Phèdre qui répond à Hippolyte avec une longue réplique cette extrait, est une tirade. Le faite que les vers étudiés compose une tirade est appuyé par la didascalie présente au début du texte étudié «Phèdre». Cette didascalie cite le prénom du personnage il indique donc, que c'est Phèdre qui parle tout au long de ce texte. L'extrait est présenté et, raconté à la première personne du singulier «je» ceci confirme aussi le faite que ce sois une tirade car, la tirade est une réplique ou un discours assez long prononcer par un seul personnage. L'argument appuyant l'utilisation de la première personne peut être confirmé par plusieurs extrait par exemple,«Je t'en ai dit assez pour te tirer d'erreur». Cette tirade ne doit pas être confondu avec un monologue car, ici Phèdre s'adresse à Hippolyte donc, il y a plusieurs personne sur la scène comme le montre cette extrait
«Tu me haïssais plus, je ne t'aimais pas moins» l'utilisation de la deuxième personne du singulier confirme donc que cette extrait est une longue réplique donc, une tirade et non un monologue. Dans cette extrait, Phèdre fait une sorte de déclaration passionnée à Hippolyte elle lui dit donc son secret le faite qu'elle sois amoureuse de lui. On peut dire que cette

en relation

  • Racine mithridate
    11754 mots | 48 pages
  • eeeeeeeeee
    56509 mots | 227 pages
  • Andromaque
    56513 mots | 227 pages
  • Electro biplogénèse
    191518 mots | 767 pages
  • Dissertation sur l'étrange d'albert camus
    50390 mots | 202 pages
  • Dissert'
    95680 mots | 383 pages
  • Hissam
    234781 mots | 940 pages
  • These
    117123 mots | 469 pages
  • Les rêves dans la philosophie de nietzche
    72317 mots | 290 pages
  • NIEL
    167199 mots | 669 pages