Commentaire Ecole des femmes Molière, Acte III, scène 2

839 mots 4 pages
L'Ecole des femmes de Molière

Vous commenterez cet extrait de l'acte III scène II.

La littérature en général s'intéresse souvent aux grandes questions humaines dont celle de la place des hommes et des femmes dans la société. Au XVIIème siècle, les auteurs, et particulièrement Molière, vont évoquer en théâtre le thème du rôle de la femme à leur époque. Ainsi, dans L’École des femmes, Molière tente de dénoncer la présumée supériorité des hommes à travers la tirade misogyne d'un personnage masculin, Arnolphe. Ce dernier aimerait vivre le bonheur conjugal mais est hanté par la crainte d'être trompé par une femme. Il demande donc la main de Agnès, une orpheline qu'il a sous sa tutelle. Agnès a été élevée dans l'ignorance et est recluse dans un couvent. Suite à un quiproquos, elle accepte avec joie sa demande, croyant qu'elle épousera le beau Horace dont elle est tombée amoureuse, mais Arnolphe lui montre très vite sa confusion. Dans la scène II de l'acte III, il lui inculque les devoirs conjugaux, son rôle dans le ménage, et les effets de l'infidélité. Comment ce monologue de Arnolphe dénonce-t-il le rôle de la femme mariée à l'époque de Molière ? Si cette tirade montre la « bienfaisance » des hommes envers leur femme elle donne aussi la définition du mariage que se sont donnés les hommes du XVIIème siècle.

Premièrement, par la tirade d'Arnolphe, qui se veut représentatif des hommes de la société, Molière montre le ridicule de ces derniers se croyant bienfaisants envers les femmes. En effet, Arnolphe parle dans cet extrait d'un ton impérieux. Il explique les rudiments des devoirs conjugaux à sa jeune promise. Afin qu'elle l'écoute attentivement, il lui parle à l'impératif prétendant savoir « où la femme doit être », et lui affirmant « votre sexe n'est là que pour la dépendance ». Pour se rendre encore plus généreux, Arnolphe se montre comme s'étant dévoué en se mariant avec Agnès. Il exprime son sacrifice en se plaignant qu'en la « faisant moitié

en relation

  • Commentaire Ecole des femmes Molière, Acte III, scène 2
    319 mots | 2 pages
  • Ezgzeze
    803 mots | 4 pages
  • L'école des femmes
    863 mots | 4 pages
  • Ecole des femmes
    5251 mots | 22 pages
  • Moliere
    2340 mots | 10 pages
  • Le personnage de comédie :
    3041 mots | 13 pages
  • SQ 2nde comedie
    2898 mots | 12 pages
  • Les gentils
    4798 mots | 20 pages
  • L'ėcole des femmes
    5926 mots | 24 pages
  • L'ecole des femmes
    25457 mots | 102 pages