Commentaire guerre voltaire

Pages: 7 (1511 mots) Publié le: 28 mai 2012
"Guerre" est issu du Dictionnaire philosophique rédigé par Voltaire en 1964, l’article fait directement écho à l’article « paix » de Damilaville, paru dans l’Encyclopédie, dénonciation de la violence et des caprices des conquérant. Le thème de la guerre est récurrent chez Voltaire, à commencer par la peinture terrible du jeune Candide sur le champ de bataille. Il correspond à la lutte del’écrivain contre le fanatisme et l’intolérance, dont ses écrits comme ses combats judiciaires portent témoignage.
Ce texte présente l’intérêt d’une argumentation au travers d’un récit. Il vise à dénoncer les horreurs et surtout l’absurdité de la guerre. Il est un exemple de la fameuse ironie voltairienne.
Dans un premier temps Voltaire détourne habilement les principes du conte classique. Par ladénonciation il le transforme ensuite en un conte philosophique. Il affirme son jugement dans un apologue final.



Un conte désigne un récit d’histoires imaginaires généralement court.
A la lecture de cet article tiré du Dictionnaire philosophique de Voltaire nous retenons la structure d’un conte. Toutes les marques d’un conte classique y sont présentes. La forme est respectée, la structurenarrative qui enchaîne une situation initiale « Un généalogiste prouve à un prince […] que cette province lui appartient de droit divin "; un élément perturbateur qui va perturber l’équilibre de la situation initiale : les habitants protestent qu’ils n’ont "nulle envie d’être gouvernés par ce lui " ; des péripéties : une guerre désordonnée et cruelle ainsi que la leçon de l’apologue final : l’enferdu mal et la caution de la religion.
Voltaire reprend les attributs d’un personnage de conte, "un prince " " il descend en droite ligne d’un comte "; lien qui nous parait ici clairement inventé faisant plutôt référence à un prince prétentieux et sans scrupule qu’au beau prince charmant auquel nous sommes habitués.
La présence du champ lexical de la noblesse et du pouvoir accentuant l’idée d’unprince puissant et de renom : "prince", "ligne", "comte ", "province", "droit divin", "conseil", "gloire", "pouvoir", "puissances", "chef", "drapeaux". Les princes ne sont guère de preux chevalier. En effet, ils sont comparés à Gengis Khan, Tamerlan, Bajazet qui ne sont autres que de cruels guerriers mercenaires.
L’auteur reprend aussi les marques de l’indétermination propre au conteclassique. On se souvient du "il était une fois dans une contrée lointaine… ". Ici "une maison " dont on ne connait pas le lieu ainsi que "une province ", "une petite étendue de pays ". Plusieurs espaces indéterminés apparentés au registre du conte merveilleux. Les indications de temps sont aussi peu précises : " il y a trois ou quatre cents ans" nous renvoie dans un passé éloigné et imprécis.Rien ne permet de dater précisément les événements, cela apparente encore une fois le texte au registre du merveilleux.
Mais l’indétermination a surtout pour fonction de montrer les prétentions injustifiées et ridicules du prince. Il justifie ses droits par une certaine descendance assez floue " il descend en droite ligne d’un comte dont les parents avaient fait un pacte de famille, il y a trois ouquatre cents ans avec une maison dont la mémoire même ne subsiste plus. Cette maison avait des prétentions éloignées sur une province dont le dernier possesseur est mort d’apoplexie". L’accumulation est ridicule. Les droits sur l’héritage sont quelques peu vaporeux. C’est pourtant sur cette absence de preuve que le prince revendique le bien. Ainsi nous observons les deux points qui marquent uneconclusion absurde et provocatrice : « le prince et son conseil concluent sans difficulté que cette province lui appartient de droit divin". Enfin les habitants ne veulent pas de ce souverain qu’ils ne connaissent pas. Pourtant le prince n’entend pas ces objections et impose un "droit incontestable ".
De ce fait Voltaire montre que les origines de la guerre sont dérisoires et absurdes....
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Commentaire "guerre" de voltaire
  • Commentaire de guerre voltaire
  • Commentaire littéraire
  • commentaire Guerre Voltaire
  • Commentaire de "guerre", voltaire
  • Commentaire littéraire de l'article "guerre" de voltaire
  • Commentaire composé : article guerre de voltaire
  • Commentaire voltaire: dictionnaire philosophique, extrait de l'article guerre

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !