Commentaire La Cocinelle Victor Hugo

2305 mots 10 pages
Introduction
Poète, romancier, dramaturge, critique, Victor Hugo (1802-1885) est l’un des auteurs les plus connus en France notamment pour « Le dernier jour d’un condamné » ou encore « Les misérables », il est présenté comme un poète incontournable du XVIIème siècle. A la tête du mouvement romantique, il avait révolutionné le théâtre et inventé une nouvelle langue poétique. Le poème que nous allons étudiés est extrait des contemplations en 1856, La Coccinelle figure dans la première partie du recueil intitulé « Autrefois » ce poème est présenté comme une fable ou un apologue. Victor Hugo affirme que l’on peut y lire « les poèmes d’une âme […] cela commence comme un sourire » il y a une différence essentielle avec la deuxième partie du recueil qui s’intitule « Aujourd’hui » et qui nous livre les sentiments malheureux d’un père inconsolable, d’un proscrit et d’un exilé. Ainsi on peut voir tout au long du recueil une évolution et une sorte de avant/après le décès de sa fille même si nous savons que ce recueil a été écrit en une fois. La Coccinelle est datée de 1830 mais en réalité elle a été écrite en 1854 : Au moment où Hugo termine un poème qui se rapporte à l’univers et à la théorie de sa création. La Coccinelle parle de la condition humaine. On peut voir dans ce poème deux faces du visage de Victor Hugo, l’une ravagé par la mort de sa fille Léopoldine et l’autre capable d’écrire des poèmes plein de fantaisie tel que celui que nous allons étudier. Ce n’est donc pas l’œuvre que le jeune homme aurait pu écrire en 1830 mais un homme mûr qui se souvient en 1854 de l’adolescent qu’il était ainsi il a antidaté les faits. Ce poème se présente comme un souvenir tendre qui vient teinter d’une lumière l’homme ravagé par la mort d’une proche. Le poème est découpé en cinq strophes composées de quatrains. Les vers sont en heptasyllabes, ils sont courts et offre donc une certaine légèreté à l'ensemble. Le poème se présente telle une petite histoire, voire une fable. C’est une

en relation