Commentaire la peste de camus

Pages: 8 (1948 mots) Publié le: 10 octobre 2012
"Pendant tout le premier acte, Orphée se plaignit avec facilité, quelques femmes en tunique commentèrent avec grâce son malheur, et l’amour fut chanté en ariettes. La salle réagit avec une chaleur discrète. C’est à peine si on remarqua qu’Orphée introduisait, dans son air du deuxième acte, des tremblements qui n’y figuraient pas, et demandait avec un léger excès de pathétique, au maître desEnfers, de se laisser toucher par ses pleurs. Certains gestes saccadés qui lui échappèrent apparurent aux plus avisés comme un effet de stylisation qui ajoutait encore à l’interprétation du chanteur.Il fallut le grand duo d’Orphée et d’Eurydice au troisième acte (c’était le moment où Eurydice échappait à son amant) pour qu’une certaine surprise courût dans la salle. Et comme si le chanteur n’avaitattendu que ce mouvement du public, ou, plus certainement encore, comme si la rumeur venue du parterre l’avait confirmé dans ce qu’il ressentait, il choisit ce moment pour avancer vers la rampe d’une façon grotesque, bras et jambes écartés dans son costume à l’antique, et pour s’écrouler au milieu des bergeries du décor qui n’avaient jamais cessé d’être anachroniques mais qui, aux yeux desspectateurs, le devinrent pour la première fois, et de terrible façon. Car, dans le même temps, l’orchestre se tut, les gens du parterre se levèrent et commencèrent lentement à évacuer la salle, d’abord en silence comme on sort d’une église, le service fini, ou d’une chambre mortuaire après une visite, les femmes rassemblant leurs jupes et sortant tête baissée, les hommes guidant leurs compagnes par le coudeet leur évitant le heurt des strapontins. Mais, peu à peu, le mouvement se précipita, le chuchotement devint exclamation et la foule afflua vers les sorties et s’y pressa, pour finir par s’y bousculer en criant. Cottard et Tarrou, qui s’étaient seulement levés, restaient seuls en face d’une des images de ce qui était leur vie d’alors : la peste sur la scène sous l’aspect d’un histrion désarticuléet, dans la salle, tout un luxe devenu inutile sous la forme d’éventails oubliés et de dentelles traînant sur le rouge des fauteuils.Albert Camus, La PesteLa Peste est un roman  d’Albert Camus publié en 1947 qui permit en partie à son auteur de remporter le prix Nobel en 1957. Il a pour théâtre Oran, durant la période de l’Algérie française. L’histoire se déroule dans les années 1940. Le romanraconte sous forme de chronique la vie quotidienne des habitants, pendant une épidémie de peste qui frappe la ville et la coupe du monde extérieur.Cet extrait se situe au milieu du roman ; la ville d’Oran a été fermée par les autorités à cause de la  peste. Des couples et des familles sont séparés puisque nul ne peut entrer ni sortir de la ville. Une troupe d’opéra, venue jouer l’Orphéede Gluck, estcontrainte de rester à Oran et donne un spectacle une fois par semaine. Ce passage raconte la dernière représentation. Après avoir précisé son statut, nous monterons comment le narrateur amène la révélation finale, comment le "réel" fait irruption dans la fiction et en quoi cet extrait constitue un "Manifeste".Le narrateur est externe, « omniscient » et omniprésent, notamment à travers la figurede l'ironie ("Orphée se plaignit avec facilité", "quelques femmes en tunique commentèrent avec grâce son malheur") ; les événements sont perçus à travers le regard des spectateurs (focalisation interne), mais le narrateur en sait davantage que les spectateurs, par exemple que les gestes saccadés du chanteur ne sont pas dus à un effet stylistique.Le narrateur dispose,  tout au long du texte des« indices » de plus en plus éloquents, mais ce n’est qu’à la fin du texte, dans le dernier paragraphe, qu’il écrit le mot  « peste ». Le lecteur est alors amené à relire et à réinterpréter le texte à la lumière de l’explication finale.Le champ lexical du théâtre est présent tout au long du texte et forme un réseau (on parle d’isotopie). Les  termes se rapportent  à l’œuvre, aux acteurs et au jeu...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Commentaire albert camus la peste
  • Commentaire Albert Camus La Peste
  • Commentaire la peste de camus
  • Commentaire sur la fin de la peste de camus
  • La peste de camus commentaire
  • La peste de Camus, commentaire rédigé
  • Commentaire la peste d'albert camus
  • Commentaire d'un passage de la peste de camus

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !