Commentaire la princesse de clèves, scène du pavillon

Pages: 6 (1418 mots) Publié le: 29 avril 2011
Nous avons ici à faire à un extrait de La Princesse de Clèves, considéré comme le premier roman d’analyse, il fut écrit au XVIIème siècle et plus précisément en 1678 par Madame de La Fayette. L’auteur peint ici le tableau d’une scène d’intimité non partagé entre Madame de Clèves et Monsieur de Nemours. En effet, Madame de Clèves qui s’est retiré dans un de ses pavillons de Coulommiers est observéà son insu par Monsieur de Nemours en pleine nuit. Il s’émisse ainsi dans sa propre intimité, une scène à caractère romanesque vécu à travers le regard du duc de Nemours. Nous verrons donc : Comment dans ce passage Madame de La Fayette transforme cette scène d’espionnage nocturne en une scène d’aveux partagés ? Tout d’abord, nous étudierons le jeu des regards entre le duc et la princesse et laprincesse et le duc de façon indirect. Nous verons ensuite en quoi cette scène relève du romantisme, voir de l’érotisme. Et enfin, nous ferons un rapprochement avec une des scènes décisives du roman, autrement dit la scène du bal.

Dans ce passage, le lecteur est projeté dans une scène de voyeurisme, où le Duc de Nemours est en train d’espionner la princesse de Clèves, la femme dont il estpassionnément tomber amoureux. Il pénétre dans le pavillon de la princesse illégalement : « il y en avait encore derrière pour empêcher qu’on ne put entrer » (ligne 2 à 3). En effet, les différentes étapes de l’action se font à travers le regard du Duc, comme ci le regard était ici obsessionnel : « pour voir ce que faisait Madame de Clèves » (ligne 12), « il la vit » (ligne 13), « lui donna cettevue » (ligne 14). Ainsi l’apparition des dérivés du verbe « voir » sont nombreux, comme on pu le montrer les exemples ci-dessus ce qui produit un rythme soutenue dans le récit. Le regard est le seul lien qui le lie dans ce passage le Duc à sa bien aimée. Aussi, on ressent une certaine oppression et le fait qu’il ne veuille rater aucun moment de la scène exceptionnel qui s’offre à lui, que sonregard est porté exclusivement sur la princesse, comme si elle absorbait complètement son regard et son cœur par la même occasion. Le regard qu’il porte sur la princesse paraît sacrée : « A travers le regard du Duc, Madame de Clèves apparaît comme quelqu’un « d’évident », comme si il savait où elle était à chaque seconde : « sitôt qu’il fut dans ce jardin, il n’eut pas de mal à démêler où était Madamede Clèves » (ligne 6). Chacune de ses actions apparaissent à travers le regard du duc, du fait de sa surveillance. Comme si elle vivait en lui. On voit à travers son regard une envie d’emmener la princesse, de la prendre dans ses bras mais les bienséances et la vertu l’en empêche.
On voit explicitement le regard et l’admiration que porte le duc sur la princesse : « il la vit d’une siadmirable beauté » (ligne 13) mais la princesse porte aussi un regard sur le duc, une regard indirect certes mais un regard passionnel : « une attention et une rêverie que seule la passion peut donner » (ligne 31 à 32). Elle porte de l’admiration envers ce duc aussi par le fait de choisir les couleurs dans la corbeille de ruban, avec lesquels il a combattu : « c’était des mêmes couleurs qu’ils avaientportés au tournois » (ligne 19 à 20), par conséquent qu’elle l’avait attentivement regarder pendant le tournois. On imagine le regard admiratif de la princesse en choisissant ces rubans, un regard plein de passion, un sourire perçant au coin de ses lèvres. De plus, après avoir choisi les rubans de la couleur de son prince, elle les noue à une canne des Indes lui appartenant avec grands soins :« une grâce et une douceur que répandaient sur son visage les sentiments qu’elle avait dans le cœur » (ligne 26 à 27). Enfin, en s’inclinant devant le portrait du Duc de Nemours, on sent une certaine inclinaison pour sa personne, une passion mais aussi de l’admiration. « Elle s’assit et se mis à regarder ce portrait avec une attention et une rêverie » (ligne 30 à 31), ici Madame de La Fayette...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Commentaire de la scène de l'aveu, la princesse de clèves
  • Commentaire de la scène des rubans, la princesse de clèves
  • Commentaire de la scène des rubans dans la princesse de clèves, tome iv
  • Commentaire composée la scène à coulommiers de la princesse de clèves
  • Commentaire composé la scène d'aveu, princesse de clèves
  • Princesse de Cleves, scène d'apparition
  • Princesse de clèves
  • Princesse de cleves , scene d'aveu

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !