Commentaire laurentgaudé

Pages: 2 (271 mots) Publié le: 16 mars 2013
CUETTE Antoine jeudi 20 décembre 2012 1ere7 STL
Français
|Note :|Observations : |

1) Vous montrerez en quoi cette scène de bataille est caractéristique du registre/de latonalite épique ?
2) Vous montrerez que les deux personnages de cette scène sont tragiques.

Le roman de Laurent Gaudé « La mort du roi Tsongor » peut nous faire penser a une tragédie grec, unetragédie aussi ancestral qu’intemporelle, une tragédie qui se déroule dans un pays imaginaire mais dont les références culturelles et sociales font immanquablement penser a l’Orient.
Nousétudierons la scène où, au cours d’une bataille aussi sanglante que violente Sango Kerim et Liboko se retrouvent, ils ne disposent le temps que d’un regard pour que se réconcilier. Dans les deux axessuivants : 1) Nous montrerons en quoi cette scène de bataille est caractéristique du registre/de la tonalite épique ?
2) Nous montrerons que les deux personnages de cette scène sont tragiques.1) Cette scène démontre bien les caractéristiques du registre épique, grâce aux différents termes employés par l’auteur. L.Gaudé utilise les champs lexicaux de la bataille et de la violenceet utilise des verbes d’action. Il fait des phrases courte pour montrez la rapidité de l’action : « Il frappait sans cesse. », « Il transperça des torses et défigura des homme. » Les termesemployés dans les champs lexicaux démontrent bien une grande violence dans les actes de Liboko : « Liboko comme un démon, se rua sur l’ennemi. Il perça des ventres, sectionna des membres. » contrel’armée attaquant la ville de Massaba.

2) Les deux personnages tragiques :
a) En quoi le personnage de Liboko est tragique ?
b) En quoi le personnage de Sango Kerim est...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Commentaire
  • Commentaire
  • Commentaire
  • Commentaire
  • Commentaire
  • Commentaire
  • Commentaire
  • Commentaire

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !