Commentaire le chêne et le roseau jean anouilh

1412 mots 6 pages
Question :

Le corpus se compose de quatre textes de deux siècles différents. Pensée 347, de Blaise Pascal (1670), Le Chêne et le Roseau, de Jean de La Fontaine (1668), sa réécriture par Jean Anouilh Le chêne et le Roseau (1962), et Le Peuplier et le Roseau, de Raymond Queneau (1968).
Les quatre auteurs du XVIIe et XXe siècle donnent une image de l'homme nuancée. Il est présenté comme surprenant, prétentieux, pensant et conscient, et enfin, sage.

On trouve l'idée d'un homme surprenant dans la fable de Jean de La Fontaine. En effet, malgré la supériorité apparente du chêne sur le roseau « Le moindre vent […] vous oblige a baisser la tête; cependant que mon front […] brave les efforts de la tempête », c'est le roseau qui tient bon face au vent tandis que le chêne déracine. C'est la loi du plus fort qui est inversée ici, et La Fontaine expose ainsi un homme qui peut surprendre. Jean Anouilh préfère dévoiler une image plus prétentieuse de l'homme dans sa réécriture Le Chêne et le Roseau. Le roseau assimilé à l'homme paraît arrogant et indigne « On sentait dans sa voix sa haine satisfaite. Son morne regard allumé. » L'homme, toujours à travers l'image du roseau, est décrit comme intelligent et conscient de sa condition mortelle dans Pensée 347 de Pascal. « Mais quand l'univers l'écraserait, l'homme serait encore plus noble que ce qui le tue, parce qu'il sait qu'il meurt, et l'avantage que l'univers a sur lui, il n'en sait rien. », à travers cette démonstration, Pascal montre que l'homme doit sa noblesse et sa grandeur à sa conscience. Raymond Queneau présente l'homme comme une incarnation de la sagesse dans sa fable Le Peuplier et le Roseau. Tandis que le peuplier court à sa perte en s'amusant, le roseau refuse de prendre part au jeu et sa prudence lui permet de rester en vie alors que le peuplier tombe et meurt. Ainsi l'homme paraît très sage et prudent.

Les quatre fables proposent à travers leurs morales des visions différentes et opposées de

en relation

  • Commentaire "le chêne et le roseau" jean anouilh
    252 mots | 2 pages
  • Francais Le chene et le roseau
    1417 mots | 6 pages
  • Jean anouilh
    1857 mots | 8 pages
  • Le chêne et le roseau
    339 mots | 2 pages
  • bac 2014
    612 mots | 3 pages
  • Le chêne et le roseau anouilh + la fontaine
    1393 mots | 6 pages
  • Commentaire comparé (plan) du chene et du roseau de la fontaine et d'anouilh
    811 mots | 4 pages
  • Poesie
    2391 mots | 10 pages
  • Fables la fontaine
    3833 mots | 16 pages
  • Dissertation justice des mineurs
    2057 mots | 9 pages