Commentaire le jeux de l'amour et du hasard, acte iii scène 6

Pages: 8 (1802 mots) Publié le: 25 mars 2012
COMMENTAIRE ACTE III, SCENE 6,
Le jeu de l'amour et du hasard
de Marivaux.

Marivaux est un dramaturge français connu pour ses portraits du sentiment amoureux dans ses comédie. La scène six de l'acte III dans le jeu de l'amour et du hasard est d'ailleurs un exemple de pièce où Marivaux allie batifolage et comique. La scène fait partie du dénouement de l'enjeu de la pièce, en effet, l'enjeuétait le mariage de deux jeunes nobles (Silvia et Dorante) réticents à l'engagement. Pour s'assurer que s'ils se mariaient leur décision serait la bonne, ils décident d'échanger de place avec leurs valets respectifs (Lisette et Arlequin), en ne mettant en courant que ceux-ci ainsi que leurs pères respectifs. La scène six se passe donc après la révélation du secret de Dorant à Silvia par son sonpère. Savoir en quoi cette scène atteint le paroxysme du comique de la pièce de Marivaux serait un élément primordiale qui permettrait la compréhension de l'oeuvre de Marivaux. Et en premier lieu, pour y répondre, il est nécessaire d'aborder l'aveu d'amour original puis enchaîner sur la façon dont la révélation de la supercherie a été faites pour finir avec la réaction de Lisette.

Si on préfèreutiliser le mot « batifolage » pour qualifier ce qu'il se passe entre Lisette et Arlequin plutôt que le mot « marivaudage », créé à partir du nom de l'auteur pour désigner les dialogues romantiques et sophistiqués qu'il a l'habitude de dépeindre, c'est parce qu'ils est juste de les qualifier d'antimarivaudeurs.
En effet, Lisette et Arlequin, étant projetés de la condition de simples domestiquesà nobles, ont du mal à tenir leur rôles de façon crédible. Par exemple à la première ligne d'Arlequin, celui-ci appelles Lisette: « ma reine », or ceci n 'est pas un terme que Dorante aurait utilisé pour Silvia, ce terme implique trop une situation de soumission de sa part alors que les nobles sont en général plus orgueilleux et distants. Le fait qu'Arlequin qualifie la main de Lisette de« rondelette » et « potelée », s'oppose à l'idée que l'on se fait d'une physionomie de grande dame. Parce qu'un compliment digne du marivaudage ne ferait probablement pas référence à la corpulence de ces mains, étant donné que cela n'as rien de très flatteur, c'est un peu comme une parodie de vrai marivaudage. De plus, le suffixe « -ette » dénoue Lisette de toute crédibilité dans son rôle, du fait que cela aplus une connotation affectueuse qu'admirative, cela laisse donc penser qu'elle est mignonne. Or une femme de la condition de Silvia devrait plutôt être belle et suscité admiration et respect. Mais ce manque de retenue et de prétention n'est pas la seule faille dans le jeu d'acteur d'Arlequin, celui-ci utilise effectivement des tournures de phrases se voulant d'un niveau de langue élevées maisfaisant l'effet contraire. Des tournures comme lorsqu'il parlait de la main de Lisette et qu'il lui dit: « Je veux lui donner grâce de rentrer dans la mienne ». Cette réplique est un périphrase désignant le mariage, pas très élégante, mais on voit quand même qu'il se donne de la peine étant donné qu'au lieu de le dire directement comme un valet l'aurait fait il a voulu trouver passer par unefigure de style pour y donner un coté plus poétique. Lorsque le valet fait la cour à Lisette, il s'autorise également une demande de contact physique à celle-ci. Par exemple lorsqu'il lui dit: «  Je voudrais bien pouvoir baiser ces mots-là, et les cueillir votre bouche avec la mienne .», il suggère qu'il aimerait l'embrasser, mais le fait qu'il se le permette n'est pas conforme à son rôle de noble,selon la tradition ceux-ci se contentent de parler de l'admiration qu'ils éprouvent l'un pour l'autre, sans évoqué ce genre de relation qui relève plus de la passion que de la raison, et en général rester raisonnable fait plus partie de leurs habitudes qu'être expansifs.
Ce sont donc tous ces écarts de comportement et de langages alors qu'ils essayent tant bien que mal de paraître le plus...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Commentaire acte iii scène 6 le jeu de l'amour et du hasard
  • Commentaire composé marivaux "le jeu de l'amour et du hasard" acte iii, scène 6
  • Commentaire acte i scène 6 le jeux de l'amour et du hasard marivaux
  • Le jeu de l'amour et du hasard, acte iii, scène 6
  • Le jeux de l'amour et du hasard acte 3 scene 6
  • Le jeu de l'amour et du hasard marivaux acte iii, scène 6
  • Le jeu de l'amour et du hasard Acte III,, scène 6 à 9
  • Commentaire composé, le jeu de l’amour et du hasard, scène 2 acte iii

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !