commentaire les 2 coqs

Pages: 7 (1721 mots) Publié le: 17 juin 2014
Commentaire : Les deux coqs, Jean de La Fontaine (1678)

Introduction : Jean de La Fontaine (1621-1695) avocat au parlement, écrit seulement à partir de 1654. Il se fait remarquer en 1658 ; protégé de la cour, il se partage entre les salons de Paris et Château-Tierry. Ses contes sont d’un grand succès mais il doit les renier pour entrer en 1684 à l’académie française soutenu par Mme de laSablière. Le premier recueil de fables, livres 1 à 6 est publié en 1668 puis paraît l’admirable second recueil composé des livres VII à XI en 1678-79 (il a 57 ans) et un an avant sa mort paraît le livre 12.
Chez les anciens dont il s’inspire (Esope, 6ème siècle avant JC- « Les coqs et l’aigle ») toute la fable était orientée vers la moralité. La Fontaine insiste sur ses intentions morales : « je mesers d’animaux pour instruire les hommes » et indiquera même ses méthodes favorites, la satire, qui « tourne le vice en ridicule ».
La fable lorsqu’elle est un peu complexe devient plus philosophique, s’élève au rang d’essai moral et s’affirme comme une « conception des principes et des fins de la vie humaine et des lois qui la régissent » (Michaud)

• Pastiche (= imitation du style d’un écrivainqu’en général on admire) d’un mythe
• Le mode satirique
Les personnages et les lieux sont pris à Homère : on trouve dans la fable « les Dieux », « Hélène », « le Xanthe » « Troie ».
La fable animalière dégrade brutalement le mythe par le choix de 2 coqs (titre) dans lesquels on peut voir sans difficulté Ménélas (époux d’Hélène, roi achéen¸ Fondateur de Lacédémone) et Pâris (ravisseurd’Hélène, ce qui provoqua la Guerre deTroie). La poule est donc Hélène : nous frisons la trivialité : le mythe est descendu dans la basse-cour ; la « gent  qui porte crête » étant l’avatar (= changement en mal) médiéval de la cour. Manque la description du casus belli antique, la belle Hélène poule de luxe puisqu’elle « est Hélène au beau plumage » dans une belle imitation d’épithètes homériques : « l’auroreaux doigts de fée ». Le sommet est atteint avec le « coquet » qui en relation avec le mot « femme » nous ramène au monde des hommes, des hommes comme ils sont dans cette cour de Louis XIV à la fois toile de fond du récit et matière première privilégiée, dont le ridicule est porté à l’incandescence (= état d’un corps devenu lumineux sous l’effet d’une forte chaleur).
• Pastiche de l’épopée
Laguerre de Troie est tournée au spectacle et au jeu. Le mot « spectacle » (v8) met la frivolité dans l’image grandiloquente du « Xanthe teint ». On en a pour son argent « fut le prix » (v9) et pour son plaisir.
La vue est sollicitée : le rouge sang du « Xanthe » et « le beau plumage ».
Le spectacle est-il indécent comme le laisse entendre les vers 25 à 28. L’expression désinvolte « autour de lapoule » suggère par une image un rite de séduction dépourvu de toute noblesse qui disqualifie à posteriori le combat qui ouvre le récit de la fable.
Ces 4 vers substituent une scène de cour dans la même arène que celle du combat. Mais tout diffère : le vocabulaire, la métrique, le système des rimes : croisées : « survint / allumées/vint/envenimées et embrassées poule /coquet/caquet/foule »)
Lessons accompagnant l’action : le combat était visuel « le Xanthe teint » ; la revanche est sonore « caquet » = 1er sens : gloussement de la poule pondeuse ; 2ème sens bavardage intempestif.
L’euphonie (= harmonieuse succession de voyelles et de consonnes) « coquet » / caquet » offre un jeu allitératif réjouissant, évoquant les bruits de basse-cour.
L’objet de la quête fait toute la noblesse del’action. Mais « plus d’une belle Hélène » (v9) généralise « une poule » du vers 1 et prépare le mot « foule » du dernier vers du récit. Le graal s’est noyé dans cette foule. En perdant la singularité du trophée, l’épopée tombe dans la critique des mœurs.

• Parodie des valeurs classiques
Tels Corneille ou Racine, les tragédies exaltaient l’honneur et l’amour. La Fontaine brise le sérieux...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Les 2 coqs
  • les 2 coqs
  • fiche français les 2 coqs
  • Les 2 coqs
  • Commentaire des deux coqs de la fontaine
  • Commentaire "les deux coqs"
  • Commentaire compose les duex coqs
  • Commentaire les deux coqs, lafontaine

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !