Commentaire lettre à ménécée

Pages: 24 (5779 mots) Publié le: 6 avril 2011
Lettre à Ménécée - Commentaire, p.1

La science suprême est pour Epicure l’art de vivre. C’est ici, dans ce monde, qu’il nous faut au mieux organiser nos conditions d’existence en vue de connaître un contentement durable fondé sur un calme intérieur que ni les événements du monde, ni les désirs multiples et insatiables, ni l’imagination toujours prompte à nous efrayer, ne sauraient troubler.Toute la philosophie d’Epicure est donc orientée vers une éthique, c’est-à-dire une recherche des vertus nécessaires à une vie heureuse. Cette recherche, cet art de savoir choisir ce qui conduit et préserve l’ataraxie, tel est l’objet de la philosophie. Aussi c’est à l’indépendance qu’Epicure nous invite, à demeurer loin de l’agitation des hommes mais également à distance des exigences du corpslorsque celle-ci nous promettent des jouissances infnies. “Cache ta vie”, proclame Epicure, autrement dit tient toi loin des opinions de la foule, des mille plaisirs qui provoquent l’afairement des hommes, mais aussi des soufrances qui les accompagnent nécessairement, laissant la porte ouverte au remord, à l’insatisfaction, à la frustration, au ressentiment. Certes le plaisir est ce que tousrecherchent, et Epicure en fait l’unique fn souveraine à laquelle tout est subordonnée. Mais tous les plaisirs ne se valent pas, et il faut user de discernement pour choisir ceux qui sont à même de produire la tranquillité de l’âme ou qui soient en accord avec celle-ci. C’est une question de santé et la philosophie est d’abord et avant tout une médecine de l’âme. Comparable à une purge du coeur, elle a unefonction fébrifuge (qui guérit la fèvre), antalgique (qui calme la douleur) et analgésique (qui abolit la sensibilité à la douleur). Elle est un un mot une psychiatrie. La lettre à Ménécée Cette lettre expose donc l’essentiel de l’éthique d’Epicure : il s’agit donc d’enseigner les principes pour bien vivre. Ces principes sont comme des atomes de morales : en les opposant au néant des opinionsvaines, on parviendra à dissoudre les idées fausses et les craintes sans fondement, qui ont aussi peu de poids et de consistance que le vide dans lequel se meuvent les atomes. Plan de la lettre : Préambule (§122) Diférer de philosopher, c’est diférer d’être heureux. Les §§ 123 à 132 développent les diférents préceptes du quadruple remède 1. Il n’y a rien à craindre des dieux (§123 et 124) Les dieuxn’interviennent pas dans les afaires humaines 2. Il n’y a rien à craindre de la mort (§124 à 127)

Lettre à Ménécée - Commentaire, p.2

La mort consistant dans une privation de la sensibilité, la crainte de la mort est une crainte sans objet. 3. On peut supporter la douleur (§§127 à 130) Epicure se livre à une classifcation des désirs (désirs naturels et désirs vains). Il afrme que le plus grandplaisir auquel nous puissions aspirer, nous l’obtenons par la cessation de la douleur.. Il afrme également que le plaisir est le souverain bien. 4. On peut atteindre le bonheur (§130 à 132) Epicure prône l’indépendance du sage (autarcie) et indique que pour se sufre à soimême, il faut savoir se contenter de peu. Il oppose le plaisir en mouvement, qui ne délivre pas l’âme de ses maux, et leplaisir stable qui caractérise l’ataraxie. Il fait l’éloge de la prudence qui nous apprend ce qu’il faut choisir et ce qu’il faut éviter. Conclusion (§133 à la fn) Epicure alors énonce les quatre préceptes du quadruple remède, en résumant tout ce qui précède : Le sage se fait sur les dieux des opinions pieuses; il est constamment sans crainte en face de la mort; il a su comprendre quel est le but de lanature; il s’est rendu compte que le souverain bien est bien facile à atteindre et à réaliser dans son intégrité. Pour terminer, Epicure rappelle que la philosophie prétend apporter tout à la fois la paix avec soi-même et l’amitié avec autrui.

Commentaire Préambule Diférer de philosopher, c’est diférer d’être heureux : la philosophie n’est pas une afaire d’âge. Elle enseigne à la jeunesse...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Commentaire lettre à ménécée
  • Lettre à Ménécée Synthèse
  • Le plaisir dans la Lettre à Ménécée
  • Lettre a menecee
  • Lettre a menecee
  • Lettre à ménécée
  • Lettre à ménécée
  • Lettre a menecée

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !