Commentaire litteraire phèdre

1534 mots 7 pages
L’exposition de Phèdre, tragédie que Racine rédige à la fin du XVIIe siècle, dépasse le cadre traditionnel de la scène 1 de l’acte I : en effet, le dialogue entre Théramène et Hippolyte qui ouvre la pièce crée un effet d’attente. Rien ne permet encore d’expliquer l’étrange comportement de Phèdre, et la haine qu’elle semble vouer à son beau-fils. Ce n’est donc qu’à la scène 3, au cours de laquelle Phèdre avoue à Œnone, sa nourrice, l’amour qu’elle éprouve pour Hippolyte, que prend fin l’exposition. Phèdre apparaît donc sur scène pour la première fois. Comment Racine réussit-il à en faire d'emblée une héroïne tragique ? Nous montrerons d'abord que Phèdre fait dans ces vers le récit de son amour à OEnone, puis nous analyserons les éléments propres au tragique.

Ces vers contiennent le récit que Phèdre fait à Œnone de l’histoire de son amour pour Hippolyte. En effet, la jeune femme vient d’avouer à sa nourrice que le désespoir dans lequel elle est plongée vient de cet amour et de son caractère abominable : épouse de Thésée, elle ne peut aimer son fils sans se rendre coupable, non seulement d’adultère, mais aussi d’inceste. Cet aveu, au vers 264, intervient au terme d’un long dialogue au cours duquel les deux femmes s’échangent la parole, l’une interrogeant, l’autre retardant sa réponse. La surprise d’ Œnone entraîne une pause dans le dialogue et ouvre une place pour un récit, qui occupe l’essentiel de la tirade de Phèdre. En effet, dès le second hémistiche du premier vers, le présent d’énonciation cède la place aux temps du récit, imparfait, passé simple et plus-que-parfait :
Mon mal vient de plus loin. A peine au fils d’Egée
Sous les lois de l’hymen je m’étais engagée,
Mon repos, mon bonheur semblait être affermi,
Athènes me montra mon superbe ennemi.
Le récit constitue comme une longue parenthèse dans l’échange dialogal, qui reprend au vers 311, avec le retour des temps de l’énonciation, présent et passé composé, et la réapparition des déterminants et pronoms

en relation

  • Commentaire littéraire phèdre
    564 mots | 3 pages
  • Commentaire littéraire Phèdre
    1001 mots | 5 pages
  • Phédre commentaire littéraire
    505 mots | 3 pages
  • Commentaire littéraire phèdre
    500 mots | 2 pages
  • Commentaire littéraire - phèdre acte 4 scene 6
    740 mots | 3 pages
  • Commentaire littéraire - En quoi Phèdre (de Racine) est une héroïne tragique ?
    1838 mots | 8 pages
  • 1Ère partie commentaire littéraire sur tirade de phèdre
    437 mots | 2 pages
  • Commentaire littéraire tirade de phèdre (racine) acte i, scène 3
    1776 mots | 8 pages
  • Kikouuu
    878 mots | 4 pages
  • Consigne
    6181 mots | 25 pages