Commentaire/ madame bovary, la naissance

730 mots 3 pages
Flaubert grand hauteur du XIXieme siècle rédigea de nombreux ouvrages qui critiquait le plus souvent les récits romantiques et parfois même les hauteurs de ce courant. « Madame Bovary » publier en 1857 raconte l'histoire d'Emma, une femme pleines de rêves non satisfaite de son existence. Nous verrons alors comment Flaubert décrit Emma comme une mère matérialiste et caractérielle en nous penchant sur l'absence total d'amour maternel chez la futur mère puis sur le souhait d'Emma c'est-à-dire que son enfant soit un garçon.

Emma souhaite pour la naissance un beau trousseau mis en valeur dans le texte par un champ lexical lié au nouveau née : « berceau a nacelle avec des rubans de soie rose et des béguins brodés... ». il montre que dans un premier temps Emma ne s'intéresse qu'aux objets, elle vit cette nouvelle en retrait. Dans le premier paragraphe la phrase « pour savoir qu'elle chose c'était d'être mère » indique bien qu'Emma ne désir pas être mère mais veut seulement l'expérimenter par curiosité. Le mot béguins à la ligne 18 cache un double sens, en effet dans le texte l'auteur parle de la coiffe pour enfant mais le mot désigne également l'affection l'amour, à travers ce double sens on peut penser que Mm Bovary matérialise son amour par des objets. Ne pouvant faire les dépenses voulu Emma commande tout sans y réfléchir à une ouvrière de village. L'hyperbole « renonça au trousseau dans un accès d'amertume » amplifie l'idée que l'héroïne du récit est excentrique et capricieuse. A la fin du paragraphe le récit est au discourt indirect libre, on a donc accès aux pensées d'Emma. Celle ci ne possède absolument pas l'amour maternel qui relève généralement de l'instinct, le paradoxe « ou la tendresse des mères ce met en appétit » confirme qu'Emma est totalement étrangère aux sentiments qui lient une mère à son enfant. Elle pense également que son amour aurait été atténué par le manque de préparatifs et d'amusements à la préparation de la naissance alors que cette

en relation

  • Madame bovary
    1904 mots | 8 pages
  • Mme bovary
    461 mots | 2 pages
  • Complement 4f294299438d4
    3229 mots | 13 pages
  • Madame bovary
    2291 mots | 10 pages
  • Madame bovary
    2541 mots | 11 pages
  • Commentaire madame bovary
    1344 mots | 6 pages
  • livre mme de bovary
    489 mots | 2 pages
  • Littérature Madame Bovary
    2851 mots | 12 pages
  • Bovary partie 1 chapitre 2
    1037 mots | 5 pages
  • ET
    2901 mots | 12 pages