Commentaire marivaux

1677 mots 7 pages
Marivaux
Pierre Carlet naît à Paris en 1688. Dès sa jeunesse, il fréquente les cercles littéraires des salons (il rencontre Fontenelle et sera le protégé de Mme de Tencin) et s'essaie une première fois au théâtre et au roman. Après avoir été ruiné par la banqueroute de Law, il devient écrivain professionnel et participe à l'élaboration de feuilles journalistiques (Le Mercure de France).
Très lié avec les acteurs du Théâtre-Italien, qui vient juste de réintégrer la scène française en 1716, c'est pour eux qu'il écrit ses chefs-d'œuvre, parmi lesquels on peut citer rapidement : * La Surprise de l'amour (1722) * La Double Inconstance (1723) * l'Ile des esclaves (1725) * Le Jeu de l'Amour et du Hasard (1730) * Les Fausses Confidences (1737)
Son œuvre d'une grande diversité et d'une grande richesse ne peut être traitée d'un seul tenant : privilégions le domaine où notre auteur excelle : la peinture de la psychologie amoureuse, qui, nous le verrons, ne saurait être réduite à un badinage futile, ainsi que l'on définissait le marivaudage *. Cette première approche sera le marchepied pour l'étude des relations maîtres-serviteurs.
* Marivaudage : prenons la pensée même de son créateur :
J'ai guetté dans le cœur humain toutes les niches différentes où peut se cacher l'amour lorsqu'il craint de se montrer, et chacune de mes comédies a pour objet de le faire sortir d'une de ses niches...
Si l'on comprend bien, le marivaudage n'est pas ce langage inutilement affecté et artificiel qu'emploieraient des amoureux un peu précieux, mais bien une subtilité de langage, qui fait appel à toute l'attention du lecteur, qui se doit d'être sensible à toutes les nuances de sentiments correspondant aux différentes étapes de la relation qui s'éprouve et se découvre.
Pour plus de détails, on pourra consulter ce site qui recense divers sites comportant des études sur Marivaux.
La Double Inconstance (1723)
L'intrigue.
A la suite d'une chasse, un prince tombe amoureux

en relation

  • Commentaire marivaux
    1428 mots | 6 pages
  • commentaire Marivaux
    680 mots | 3 pages
  • commentaire Marivaux
    1973 mots | 8 pages
  • Commentaire marivaux
    833 mots | 4 pages
  • Commentaire marivaux
    396 mots | 2 pages
  • Commentaire marivaux
    1518 mots | 7 pages
  • Commentaire Marivaux
    711 mots | 3 pages
  • Commentaire Marivaux
    1350 mots | 6 pages
  • Commentaire Marivaux
    645 mots | 3 pages
  • Commentaire composé marivaux
    678 mots | 3 pages