Commentaire mont-oriol maupassant

Pages: 7 (1647 mots) Publié le: 26 juin 2012
 Gontran, depuis deux ans, était harcelé par des besoins d'argent qui lui gâtaient l'existence. Tant qu'il avait mangé la fortune de sa mère, il s'était laissé vivre avec la nonchalance et l'indifférence héritées de son père, dans ce milieu de jeunes gens, riches, blasés et corrompus, qu'on cite dans les journaux chaque matin, qui sont du monde et y vont peu, et prennent à la fréquentation desfemmes galantes des moeurs et des coeurs de filles.
    Ils étaient une douzaine du même groupe qu'on retrouvait tous les soirs au même café, sur le boulevard, entre minuit et trois heures du matin. Fort élégants, toujours en habit et en gilet blanc, portant des boutons de chemise de vingt louis changés chaque mois et achetés chez les premiers bijoutiers, ils vivaient avec l'unique souci des'amuser, de cueillir des femmes, de faire parler d'eux et de trouver de l'argent par tous les moyens possibles.
    Comme ils ne savaient rien que les scandales de la veille, les échos des alcôves et des écuries, les duels et les histoires de jeux, tout l'horizon de leur pensée était fermé par ces murailles.
    Ils avaient eu toutes les femmes cotées sur le marché galant, se les étaient passées, seles étaient cédées, se les étaient prêtées, et causaient entre eux de leurs mérites amoureux comme des qualités d'un cheval de courses. Ils fréquentaient aussi le monde bruyant et titré dont on parle, et dont les femmes, presque toutes, entretenaient des liaisons connues, sous l'oeil indiffèrent, ou détourné, ou fermé, ou peu clairvoyant du mari ; et ils les jugeaient, ces femmes, comme les autres,les confondaient dans leur estime, tout en établissant une légère différence due à la naissance et au rang social.
    A force d'employer des ruses pour trouver l'argent nécessaire à leur vie, de tromper les usuriers, d'emprunter de tous côtés, d'éconduire les fournisseurs, de rire au nez du tailleur apportant tous les six mois une note grossie de trois mille francs, d'entendre les filles conterleurs roueries de femelles avides, de voir tricher dans les cercles, de se savoir, de se sentir volés eux-mêmes par tout le monde, par les domestiques, les marchands, les grands restaurateurs et autres, de connaître et de mettre la main dans certains tripotages de bourse ou d'affaires louches pour en tirer quelques louis, leur sens moral s'était émoussé, s'était usé, et leur seul point d'honneurconsistait à se battre en duel dès qu'ils se sentaient soupçonnés de toutes les choses dontk ils étaient capables ou coupables.
    Tous, ou presque tous devaient finir, au bout de quelques ans de cette existence, par un mariage riche, ou par un scandale, ou par un suicide, ou par une disparition mystérieuse, aussi complète que la mort.
    Mais ils comptaient sur le mariage riche. Les unsespéraient en leur famille pour le leur procurer, les autres cherchaient eux-mêmes sans qu'il y parût, et avaient des listes d'héritières comme on a des listes de maisons à vendre. Ils épiaient surtout les exotiques, les Américaines du Nord et du Sud qu'ils éblouiraient par leur chic, par leur renom de viveurs, par le bruit de leurs succès et l'élégance de leur personne.
    Et leurs fournisseurs aussicomptaient sur le mariage riche. 



I/ Une évocation précise et sans concession de la jeunesse dorée

1) Une description journalistique d'une tranche sociale

Idée :  La description faite ressemble à un témoignage implacable d'une catégorie de personnes socio-professionnelle.On a l impression d'un article de magazine de societe. 
Justif idée: En effet, nous observons dans cet extraitune absence de dialogues et de description minutieuse des personnages au profit d un compte rendu de suites d actions. . En une vingtaine de lignes seulement, sont évoqués la grâce et la déchéance d'un genre précis d'hommes: les jeunes rentiers blasés, qui sont ainsi généralisés dans une catégorisation englobante.
Exemple: Ainsi , on aperçoit très vite que l'on passe de Gontran, sujet identifié...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Mont-oriol, guy de maupassant
  • Mont oriol maupassant
  • Le mont Oriol
  • Epilogue mont-oriol
  • Commentaire maupassant
  • Commentaire Pierrot Guy de Maupassant
  • Commentaire notre coeur maupassant
  • Commentaire guy de maupassant

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !