commentaire mort heureuse

891 mots 4 pages
La mort heureuse est un roman de Camus publié en 1938. Dans ce livre, le personnage pricipal est Patrice Merseult, un homme pauvre dans l'intention de cambrioler un homme riche. Ce dernier surprend Merseult quand il lui propose de le tuer en échange de l'argent. Il acceptera, recevra l'argent, et épousera aussi Lucienne. Dans l'extrait que nous étudirons, nous verrons comment se déroule la mort de Merseult. Dans un premier temps, nous verrons que le monde naturel est positif, accueillant, ensuite qu'il y a un détachement entre le corps de Merseult et son esprit, et enfin, qu'il meurt heureux.

Le monde naturel est bon. On remarque qu'il y a un registre liryque, représentant le bonheur de Meurseult grâce au spactacle que lui offre le monde. La métaphore "Rien, pas un amour ni un décor, mais un désert infini de solitude et de bonheur" signifie que Meurseult n'a pas besoin d'avoir des sentiments pour se sentir bien, au contraire, la métaphore "jouait ses dernières cartes" veut dire que pour Merseult, tout cela n'est qu'un jeu, mais cela annonce aussi sa mort. Alors que Merseult est en entrain de mourrir, le monde rayonne avec l'hyperbole et métaphore de "la terre se couvrit d'or et de chaleur". Il y a une gradation avec "le jour se levait", "le matin qui pointa" et "le soleil se leva". Le matin qui pointe est exprimé par un hyperbole "d'un bond", ce qui montre la rapidité des évènements, qui sont en contrastes avec la mort de Merseult qui est lente. L'auteur nous offre une longue et belle déscription du monde, montant l'importance qu'il lui porte. La personnification de "la journée éclata comme un fruit mûr et sur toute l'etendue du monde, elle coula en jus tiède et étouffant, dans un concert soudain de cigales" renforce l'idée que le monde apporte du bonheur. Tout ceci nous apprend que, peu importe combien on souffre, le monde ne nous prête pas d'attention, nous lui sommes indiférrent. Pendant qu'on agonise, lui peut rayonner. Mais

en relation

  • Mercure
    512 mots | 3 pages
  • Commentaire lettre à ménécée
    5779 mots | 24 pages
  • Mercure
    2286 mots | 10 pages
  • Commentaire
    802 mots | 4 pages
  • Fjekeoozo
    774 mots | 4 pages
  • TE3
    790 mots | 4 pages
  • Commentaire sur iphigénie
    1061 mots | 5 pages
  • Mercure amelie nothomb
    1118 mots | 5 pages
  • Je ne sais aps quoi mettre
    1194 mots | 5 pages
  • Les contemplations
    446 mots | 2 pages