Commentaire on ne badine pas avec l'amour

2597 mots 11 pages
Acte II, scène 2. Introduction:
Alfred de Musset, écrivain du XIXème siècle, manipule dans sa pièce On ne badine pas avec l’amour les différents registres du théâtre. Aussi, dans les différentes scènes, Musset arrive, très rapidement, à nous faire passer de la sensation d’amusement, de bonheur à une impression de malheur, ou pire encore, de profonde tristesse. Le monologue de Maître Bridaine situé à la scène 2 de l’acte II , informe le spectateur sur les sentiments les plus intimes de ce dernier. Effectivement, le curé exprime son affliction d’avoir dû céder à Maître Blazius sa place d’honneur lors des repas chez Monsieur le Baron. L’enjeu du passage réside alors dans le décalage entre forme et fond car, c’est dans un style quasi lyrique que le fantoche de la pièce écrie son désespoir lequel concerne paradoxalement les sujets futiles et même profanes que sont l’excès et la gourmandise. En quoi un tel écart relève-t-il du genre comique? D’un élan lyrique le monologue sombre dans le pathétique. Loin de provoquer l’attendrissement voire même les pleurs du spectateur, une telle alliance inspire moquerie, dérision, en somme, comique et parodie.

Conclusion:
Maître Bridaine, ecclésiaste, qui devait montrer l’exemple du jansénisme s’est laissé séduire par les plaisirs terrestres qui rabaissent l’homme à sa condition première. Derrière le signe de croix ou les messes latines Maître Bridaine s’offre à l’ivrognerie et à la gloutonnerie; une inconvenance qui renforce le comique de la scène. En outre, si le comportement ou du moins, la réaction du religieux à la perte de son siège auprès de Monsieur le Baron est tournée en dérision, un tel comique n’a pas pour seule vocation de divertir, il en va de la fonction même de la comédie. Maître Bridaine est tout comme Dame Pluche un prétexte pour Alfred de Musset à faire une critique sévère de cette religion de façade et plus généralement de la dévotion comme a pu le faire Molière dans sa comédie Tartuffe.

Finalement,

en relation

  • Commentaire on ne badine pas avec l'amour.
    3038 mots | 13 pages
  • « On ne badine pas avec l’amour » commentaire
    1231 mots | 5 pages
  • on ne badine pas avec l'amour : commentaire
    818 mots | 4 pages
  • Commentaire On ne badine pas avec l'amour
    1070 mots | 5 pages
  • On ne badine pas avec l'amour, commentaire
    2125 mots | 9 pages
  • Commentaire musset - on ne badine pas avec l'amour
    1225 mots | 5 pages
  • Commentaire composé on ne badine pas avec l'amour
    645 mots | 3 pages
  • Commentaire compose, on ne badine pas avec l’amour, musset 
    1082 mots | 5 pages
  • commentaire on ne badine pas avec l'amour acte 3
    1123 mots | 5 pages
  • Commentaire alfred de musset on ne badine pas avec l'amour
    1070 mots | 5 pages