Commentaire phèdre

1024 mots 5 pages
Phèdre / Acte II – Scène 5.
Des vers 670 à 713.

PARTIE III
Dans ce passage, on rencontre plusieurs facettes de Phèdre. En effet, cette dernière passe de victime à coupable tout au long de son temps de parole. Tout d’abord, elle se déclare comme la victime d’une passion inexplicable. C’est pourquoi l’impuissance de Phèdre est très présente dans ce passage. D’ailleurs elle exprime clairement cette notion au vers 675 avec la phrase « fol amour qui trouble ma raison » où elle utilise à plusieurs reprises un vocabulaire synonyme d’impuissance. Elle emploie « fol » et « trouble » qui créent un contraste avec la « raison ». Ensuite, on peut relever de nombreuses allusions de sa part aux dieux ou à une force supérieure qui est presque responsable, d’après elle, de ses actions et envies. On peut voir par exemple l’évocation aux dieux, au vers 679 « Les dieux m’en sont témoins, ces dieux… » ou « Ces dieux qui se sont fait une gloire cruelle de séduire le cœur d’une simple mortelle » (v.682). Dans ce vers, l’adjectif « simple » est associé à « mortelle » puis opposé à « dieux » ce qui crée un contraste important entre l’emprise que les dieux ont sur elle et celle qu’elle a sur elle. Aussi, le verbe « séduire » renforce l’idée qu’elle n’a pas fait ça volontairement, qu’elle était sous l’emprise du charme d’Hippolyte que les dieux auraient apparemment accentué pour qu’elle succombe à la tentation. De plus, elle évoque un contraire de l’impuissance au vers 694 « cet aveux si honteux le crois-tu volontaire ? » qui accentue le fait que ce n’a pas été son choix de tomber amoureuse d’Hippolyte. Elle se sert notamment de cet argument pour présenter de profondes excuses au jeune homme. Cependant, ses excuses reposent simplement sur le fait qu’elle n’approuve pas ce qu’elle fait ni celui qu’elle aime. Premièrement, elle utilise à plusieurs reprises des négations « Ne » (v.673) ou « Ni » (v.675) qui montrent bien la contradiction. Celles-ci sont associées par Phèdre au fait

en relation

  • commentaire phèdre
    1232 mots | 5 pages
  • Commentaire phèdre
    1570 mots | 7 pages
  • Commentaire sur phèdre
    702 mots | 3 pages
  • Commentaire phèdre
    1114 mots | 5 pages
  • Commentaire phedre
    1595 mots | 7 pages
  • Commentaire phedre
    1731 mots | 7 pages
  • Commentaire phèdre
    3166 mots | 13 pages
  • Commentaire sur phèdre
    2736 mots | 11 pages
  • Commentaire phedre
    338 mots | 2 pages
  • Commentaire phèdre
    584 mots | 3 pages