Commentaire Phedre

561 mots 3 pages
**********

D'emblée, Phèdre est une femme accablée. En effet, l'entrée en scène de Phèdre a été retardée, le lecteur l'attend depuis deux scènes et la voilà qui entre en scène totalement abattue. Elle est « une femme mourante et qui cherche à mourir », Racine utilise délibérément deux fois le même mot afin d'insister sur le malheur de ce personnage. Cette polyptote est la pour mettre d'autant plus en attente le lecteur.
Le corps de Phèdre est accablé. Elle apparaît épuisée physiquement mais son âme et son cœur aussi. Le désespoir de Phèdre s’exprime par des références à son corps « Je ne me soutiens plus ; ma force m’abandonne : Mes yeux sont éblouis », « mes genoux tremblants se dérobent sous moi », « Et mes yeux, malgré moi, se remplissent de pleurs ».
Dans plusieurs répliques de Phèdre, Racine utilise des hémistiches de six syllabes chacun pour marquer un temps de pause. Elles sont les nécessaires silences d'une femme qui veut reprendre son souffle.
On peut observer un paradoxe, Phèdre n’apparaît pas comme l’héroïne qu'elle est supposée être, elle renonce à tout dès sa première entrée en scène.
Le vers 14 : « Tout m'afflige, et me nuit, et conspire à me nuire » relève du registre du pathétique, plus le vers avance, plus les termes sont forts.Cette héroïne tragique est la victime désignée de la colère des dieux, elle les implore.

**********

Phèdre est aussi une femme dans la solitude. En effet, elle est seule car elle s'égare dans sa passion amoureuse. La passion que Phèdre éprouve pour Hippolyte domine toute sa vie et modifie sa personnalité. L’obsession perturbe son système nerveux, enflamme son imagination, crée l’idée fixe, les cauchemars, les hallucinations, les divagations. Elle voit Hippolyte partout. Comme le montre le vers 35 : « Suivre de l’œil un char fuyant dans la carrière », elle utilise une synecdoque.
Phèdre s'imagine « assise à l'ombre des forets » « suivre de l’œil » Hippolyte juché sur son char. C'est un personnage qui est

en relation

  • commentaire phèdre
    1232 mots | 5 pages
  • Commentaire phèdre
    1570 mots | 7 pages
  • Commentaire phèdre
    1114 mots | 5 pages
  • Commentaire sur phèdre
    702 mots | 3 pages
  • Commentaire phedre
    1595 mots | 7 pages
  • Commentaire phedre
    1731 mots | 7 pages
  • Commentaire phèdre
    3166 mots | 13 pages
  • Commentaire phedre
    338 mots | 2 pages
  • Commentaire phèdre
    1024 mots | 5 pages
  • Commentaire sur phèdre
    2736 mots | 11 pages