Commentaire préambule 1958

1723 mots 7 pages
Commentaire du préambule de la Constitution de 1958.

Le préambule de la Constitution de 1958 dispose : « Le peuple français proclame solennellement son attachement aux Droits de l'homme et aux principes de la souveraineté nationale tels qu'ils ont été définis par la Déclaration de 1789, confirmée et complétée par le préambule de la Constitution de 1946, ainsi qu'aux droits et devoirs définis dans la Charte de l'environnement de 2004.
En vertu de ces principes et de celui de la libre détermination des peuples, la République offre aux territoires d'Outre-mer qui manifestent la volonté d'y adhérer des institutions nouvelles fondées sur l'idéal commun de liberté, d'égalité et de fraternité et conçues en vue de leur évolution démocratique ». Le 16 juillet 1971, le Conseil constitutionnel a reconnu la valeur juridique constitutionnelle du préambule de 1958, et par conséquent celle aussi de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 ainsi que celle du préambule de la Constitution de 1946, puisque ces derniers sont cités dans ce texte. Ceci a permit d’enrichir et d’étoffer considérablement notre Constitution de droits fondamentaux. Par la suite, une décision de 2005 a également introduit la Charte de l’environnement de 2004 au bloc de constitutionnalité. Tout ceci qui a ainsi donné une conception extensive de la Constitution. Le préambule de 1958 a objet d’introduire le principe de droits fondamentaux à la Constitution de 1958 en déclarant que le peuple français proclame être attaché aux droits et devoirs traités par la DDHC, le préambule de 1946 et la Charte de l’environnement. Il invite, de plus, s’ils le souhaitent, les territoires d’Outre-mer à suivre cet idéal de liberté, égalité, fraternité. Il a ainsi permit de compléter le texte des constituants de 1958 qui étaient, en primauté, soucieux de fonder un régime politique efficace. La question relevée par ce sujet est d’expliquer ce qu’est le préambule par le biais de ses renvoies aux textes

en relation

  • Commentaire de l’arrêt du CE en 12 fev. 1960 « arrêt EKY »
    1489 mots | 6 pages
  • Commentaire d'Arrêt Mlle Aldige
    1920 mots | 8 pages
  • Conseil d'etat, 3 octobre 2008, commune d'annecy - la compétence de l'auteur d'un acte administratif
    741 mots | 3 pages
  • Droit Tout Public La Notion De Bloc De Constitutionnalite
    2595 mots | 11 pages
  • Commentaire d'arrêt ce ass, 21 décembre 1990 "confédération nationale des associations familiales catholiques
    2242 mots | 9 pages
  • Le bloc de constitutionnalité
    2897 mots | 12 pages
  • td 3 constit
    813 mots | 4 pages
  • Cours droit
    908 mots | 4 pages
  • Comparaison de la ddhc et du préambule de 1946
    539 mots | 3 pages
  • Commentaire d'arrêt conseil d'etat 12 février 1960 société eky
    5319 mots | 22 pages