Commentaire prose du transsibérien

4001 mots 17 pages
Intro

Nous allons étudier Prose du Transsibérien, un poème en prose, extrait du recueil de poésie intitulé Du monde entier écrit par le romancier et poète Blaise Cendras qui fut publié en 1913.

Commençons par quelques mots sur l'auteur. Blaise, né Frédéric-Louis Sauser, le premier septembre 1887 à La Chaux-de-Fonds, canton de Neuchâtel en Suisse, mort le21 janvier 1961 à Paris, est un écrivain d'origine suisse, naturalisé français en 1916.

Il mène d'abord une vie d'aventurier et de bourlingueur avant d'écrire et de publier ses premiers poèmes : Les Pâques en 1912 (qui deviendra Les Pâques à New York en 1919), qu'il signe du pseudonyme de Blaise Cendrars, alors que malade, il se voulait renaissant à travers les braises et les cendres, tel le phénix, ou La Prose du transsibérien et de la petite Jehanne de France en 1913. Il participe dès le début à la guerre 1914/1918 comme engagé volontaire : gravement blessé en 1915, il sera amputé du bras droit. Le 28 septembre 1915, il est naturalisé français et reprend en 1917 l'écriture, mais lassé du milieu littéraire, il se tourne quelques années vers le cinéma puis abandonne après l'échec. Il voyage alors au Brésil en 1924.

Il s'oriente dès lors vers le roman avec L'Or en 1925, où il retrace le dramatique destin de Johann August Suter, millionnaire d'origine suisse ruiné par la découverte de l'or sur ses terres en Californie. Ce succès mondial va faire de lui, durant les années vingt, un romancier de l'aventure que confirme Moravagine en 1926, avant qu'il ne devienne dans les années trente, grand reporter.

Abattu par le début de la guerre, il s'installe à Aix-en-Provence puis à Villefranche-sur-mer et ne reprend l'écriture qu'en 1943 en rédigeant des récits autobiographiques avec L'Homme foudroyé (1945), La Main coupée, Bourlinguer. De retour à Paris en 1950, il participe à des programmes artistiques et des entretiens radiophoniques réputés avant de mourir d'une congestion cérébrale le 21 janvier

en relation

  • commentaire composé la prose du transsiberien
    948 mots | 4 pages
  • Commentaire : blaise cendrars, la prose du transsibérien et de la petite jeanne de france
    922 mots | 4 pages
  • Ulysse
    2624 mots | 11 pages
  • moyen age
    1384 mots | 6 pages
  • Français
    1506 mots | 7 pages
  • Cendrars
    1356 mots | 6 pages
  • Commentaire sur le voyage en poésie
    589 mots | 3 pages
  • Commentaire de "bagage" de blaise cendrars
    924 mots | 4 pages
  • Correction bac français 2012
    1634 mots | 7 pages
  • Cours pstg
    1375 mots | 6 pages