Commentaire rousseau

732 mots 3 pages
Commentaire

1.l'information des lieux laisse entrevoir l'idéal de l'auteur .
a. Bâtiments.
b. Verger
2.L'idéalisation d'une socièté propre à lui .
a.un paradis .
b.L'imaginaire .

Commentaire l'oxymore " avare magnificence " introduit un modèle utopique de propriété.
Dans l'extrait de l'Emile cité plus haut, l'argumentation de Rousseau suit une progression qui, partant d'un point de vue doxal aboutit à un paradoxe, transformant une opposition convenue entre un Palais et une maison rustique en une opposition plus complexe mêlant la question de la propriété et l'effacement des interactions sociales entre les êtres. L'oxymore étudié est ici précédé et suivi d'autres formes d'opposition telles que des comparaisons antithétiques, et même d'un autre oxymore " les magnifiques ordures " qui anticipe, comme dans un jeu de miroir déformant, " l'avare magnificence ".
Univers bipolaire en totale opposition opposition de termes sémantiques ( cour , basse cour) Rousseau crée des antithèses . champ lexical du rustique , de la noblesse .
Le décor est installé... La scène se passe dans un verger dont un jardinier s'occupe de temps à autre. Le travail de ce jardinier est bridé par un propriétaire soucieux de ne rien s'approprier de ce qui lui appartient !
On peut supposer qu'il aurait laisser croître les arbres sans taille ni greffe. Mais pour le domaine d'un propriétaire attaché à sa propriété, Rousseau a choisi parmi les quatre figures que l'on donne aux arbres fruitiers, celle en espalier, c'est-à-dire la plus éloignée de la croissance naturelle et la plus contraignante. " Espalier se dit des arbres fruitiers plantés le long des murailles, et palissés, c'est-à-dire, dont les branches sont attachées depuis le pied jusqu'en haut à un treillage qu'on a appliqué à ces murailles ".
Quelle peut donc être la fonction du jardinier ? Quel peut être l'objet de son intervention sur la nature ? Dans un verger les modifications de la nature dues à la main de

en relation

  • Commentaire rousseau
    938 mots | 4 pages
  • Commentaire rousseau
    873 mots | 4 pages
  • Commentaire rousseau
    1496 mots | 6 pages
  • Commentaire rousseau
    2222 mots | 9 pages
  • commentaire Rousseau
    1441 mots | 6 pages
  • commentaire rousseau
    718 mots | 3 pages
  • Commentaire rousseau
    1209 mots | 5 pages
  • Commentaire de rousseau
    930 mots | 4 pages
  • Commentaire rousseau
    1537 mots | 7 pages
  • Commentaire rousseau
    1883 mots | 8 pages