commentaire rousseau

321 mots 2 pages
Texte de Rousseau, extrait de L’Emile, ou de l’éducation, 1762.
Quel est le thème ? L’amour, comme dérivation puis limite de l’instinct. Ce que
Rousseau décrit, c’est donc un étrange cercle : Du besoin d’une compagne (besoin sans doute sexuel, mais aussi social) nait des rapports qui se transforment sous l’influence de la raison et de la culture en amour, sentiment sophistiqué et codifié. Ce dernier alors apporte des règles à l’activité sexuelle, notamment en privilégiant les relations stables à travers la monogamie.
Quel est le problème ? Quels rapports se dégagent de l’amour ? Est-ce purement rationnel, passionnel, ou instinctif ? Rousseau cherche à voir clair dans cette forêt particulièrement dense que sont nos sentiments.
Quelle est la thèse ? Dans un mouvement presque pascalien (Blaise Pascal, philosophe français (qui est à votre programme ; voyez la fin de votre manuel), 17ème siècle : Le coeur a ses raisons que la raison ne connaît pas.) Rousseau dégage une logique propre à l’amour, comme règle extensive et corrective de l’instinct : L’amour étend l’inclination sexuelle, car elle produit des jugements sur les personnes qui nous attirent, et l’amour corrige nos instincts en leur donnant du sens et donc en les limitant. La question philosophique est donc de considérer l’amour non pas une sous-réflexion, mais bien plutôt comme un acte de l’esprit aussi important que les longues chaînes de raison cartésiennes.
Quelle est la structure ? Ce texte n’est pas une démonstration. C’est une explication descriptive, ce que le philosophe contemporain Gilles Deleuze (mort en 1996) appelait une clarification du réel. Certes le style particulièrement dense de Rousseau fait que cette clarification n’est pas immédiatement accessible, mais la philosophie ne peut pas se permettre d’être toujours didactique, c'est-à-dire faite pour expliquer aux esprits faibles (mais non je

en relation

  • Commentaire rousseau
    938 mots | 4 pages
  • Commentaire rousseau
    732 mots | 3 pages
  • Commentaire rousseau
    873 mots | 4 pages
  • Commentaire rousseau
    1496 mots | 6 pages
  • Commentaire rousseau
    2222 mots | 9 pages
  • commentaire Rousseau
    1441 mots | 6 pages
  • commentaire rousseau
    718 mots | 3 pages
  • Commentaire rousseau
    1209 mots | 5 pages
  • Commentaire de rousseau
    930 mots | 4 pages
  • Commentaire rousseau
    1537 mots | 7 pages