Commentaire souverainete nationale appartient au peuple qui l'exerce

1058 mots 5 pages
Commentaire : Article 3 de la Constitution française :
"La souveraineté nationale appartient au peuple qui l'exerce par ses représentants et par la voie du référendum."
Introduction :

Le concept de souveraineté émerge pour la première fois au moyen age avant d'etre repri au XVIsiècle avec Jean Bodin dans son ouvrage « Six livres de la République » ,ce concept reflète les conditions politiques d’une époque déterminer : la Renaissance. En 1789, les révolutionnaires voulant distinguer l'Etat du roi élaborent alors un nouveau fondement à la souveraineté et c’est à partir de cela que deux notions vont s’opposer : la souveraineté nationale et populaire.
Après avoir été illustrer dans de nombreux pays comme un fondement de la démocratie , la souveraineté est en France définie dans la Constitution de 1958 , et l’article 3 qui est soumit à notre étude explicite l’ambiguïté de la mise en place d'une souveraineté nationale concilier avec une souverainete dont le peuple en est le posseusseur .
La souveraineté nationale repose sur un régime représentatif, dans ce cas la , la souveraineté n'appartient pas à chaque citoyen, mais à la nation et comme il s'agit d'une entité abstraite, elle est obligée afin d'exercer sa souveraineté de passer par l'intermédiaire de représentants. Les tenants de la souveraineté populaire considèrent que celle-ci est l’expression de l’ensemble des citoyens d’un pays et chaque citoyen détient une part de souveraineté qui se traduit par un régime de démocratie, avec suffrage universel.
Sous la V République , l’importance étant donné à la souveraineté nationale il s’agit d’éviter que la coopération des citoyens ne se résume qu’à une participation au vote tous les 5 ou 7 ans en mettant en place le référundum afin de corriger ces faiblesses du système représentatif.
Des lors , comment s'analyse la notion de souverainete ,edicter par l'article 3 de la constitution de 1958, en terme de representation et de participation du peuple ?
En

en relation

  • Commentaire Constitution française 1958
    1087 mots | 5 pages
  • Commentaire droit public
    990 mots | 4 pages
  • Commentaire de l’alinéa 1 de l’article 3 de la constitution de 58
    657 mots | 3 pages
  • Art 3 constitution
    1768 mots | 8 pages
  • Les sources du droit public
    404 mots | 2 pages
  • commentaire constitution 1958 art 3
    713 mots | 3 pages
  • commentaire constitution 1958 art 3
    713 mots | 3 pages
  • Commentaire article 6 ddhc
    1069 mots | 5 pages
  • Commentaire de l'article 3 de la constitution du 4 octobre 1958
    520 mots | 3 pages
  • Commentaire de l'article 3
    1612 mots | 7 pages