commentaire Stendhal, La Chartreuse de Parme (livre second, chapitre 18).

Pages: 7 (1549 mots) Publié le: 8 janvier 2015
Introduction
Stendhal publie en 1839 son roman La Chartreuse de Parme. Alors consul dans le petit port de Civitavecchia, il s’est ennuyé si ferme qu’il s’est évadé dans son rêve italien de force de caractère, de bonheur passionné et d’insouciance égotiste. Son récit compensatoire raconte les aventures d’un jeune aristocrate italien, Fabrice del Dongo. Victime d’une vengeance, le héros estemprisonné dans la citadelle de Parme dont le gouverneur est le général Fabio Conti. Fabrice vient d’y revoir Clélia, la fille de son geôlier, croisée sept ans auparavant.
Stendhal nous livre ici les premières impressions de son héros emprisonné au sommet de la haute tour Farnèse. Il s’agit d’un hymne paradoxal au bonheur de vivre en prison. Cet extrait relève du genre littéraire romanesque.Constituant une pause dans l’action, il est de type descriptif. Nous dévoilant les premières réactions du prisonnier, il appartient au registre littéraire lyrique. Il surprend le lecteur par son renouvellement des thèmes de la prison et de la fille du geôlier.
Nous examinerons d’abord en quoi la prison de Fabrice est inhabituelle, puis comment elle permet une rêverie romantique pour enfinattirer invinciblement vers un point de focalisation proche du prisonnier.
1er axe: une cellule ouverte. Alors que tout le récit est plombé par les murs épais et menaçants du Spielberg ou de la forteresse de Parme, symboles d’un absolutisme écrasant, Stendhal prend grand soin à nous montrer que la tour où Fabrice vient d’être enfermé n’est pas un lieu effrayant.
Un haut lieu.
Il se trouve que lacellule du prisonnier n’est pas un cul de basse-fosse, un lieu reculé et privé de lumière, préfiguration du tombeau, comme on la rencontre souvent dans l’imaginaire collectif. Ici, elle permet une «vue» (2 fois), elle ouvre sur «l’horizon» (2 fois). Elle se distingue par son élévation. «On est ici comme dans des montagnes solitaires » remarque Fabrice dans une hypallage. Nous ne pouvons-nousempêcher de penser au tableau du peintre romantique allemand Caspar David Friedrich, Le Voyageur contemplant une mer de nuages qui domine au loin un vaste panorama. En effet Parme en contrebas est quasiment annihilé et le héros se sent seul malgré l’agitation des surveillants autour de lui.
Des fenêtres complices
De plus la caractéristique du lieu est d’être largement ouvert sur l’extérieur. Il estabondamment pourvu de fenêtres (5 fois). Les grilles qui les ferment ne sont pas un obstacle au regard si bien que le prisonnier les oublie. Elles reviennent à la conscience seulement quand les volières les rappellent par similitude. Ces fenêtres sont aussi indirectement la possibilité de pénétrer l’intimité d’autres lieux clos. Si Fabrice plonge sur la chambre de Clélia, le lecteur comprendaisément que Clélia pourra elle aussi accéder au prisonnier. Remarquons une forme inversée du duo amoureux de Roméo en contrebas et de Juliette à son balcon.
L’oiseau prisonnier
Cette élévation et cette ouverture sont développées par le parallélisme entre la cellule et les «cages». Fabrice est semblable à ces «oiseaux » (2 fois) destinés à voler haut mais privés de liberté selon une symboliqueconstante dans la littérature. Remarquons que les cages sont placées à côté d’une ouverture qualifiée d’ailleurs de «fenêtre de la volière». Ces oiseaux comme Fabrice sont attirés par le spectacle extérieur et «salue[nt] les derniers rayons du crépuscule du soir». Nous verrons plus loin que la comparaison ne s’arrête pas là.
2e axe: la méditation romantique depuis les sommets
Seule l’enveloppe de laprison est donc évoquée, signe que l’important est ailleurs. En effet se déroule sous les yeux du lecteur les sortilèges d’un coucher de soleil somptueux.
Un paysage rêvé
Cette appropriation des lieux est vécue par le biais d’une focalisation interne. Nous voyons et apprécions par les yeux de Fabrice. Nous le suivons dans ses déplacements qui traduisent ses aspirations. «Il courut aux...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Commentaire stendhal la chartreuse de parme waterloo
  • Commentaire composé
  • , La chartreuse de parme, livre l, chapitre 1
  • Chartreuse de parme-commentaire composé-chapitre 2 (livre i)
  • Introduction commentaire épisode de l'évasion dans la chartreuse de parme (stendhal)
  • Stendhal chartreuse de parme
  • La Chartreuse de Parme STENDHAL
  • Stendhal

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !