commentaire sur huis clos

1646 mots 7 pages
Henri Michaux est un poète, écrivain et peintre d'origine Belge du XXème siècle. C'est en 1930 qu'il publie un recueil de poèmes «L'Espace du dedans». «La Jetée» est un poème en prose de ce recueil, il fait référence à un rêve du poète lorsque celui-ci était à Honfleur, malade, en convalescence en bord de mer. Dans ce poème, le thème principal est la fuite du temps, la mémoire , ce poème évoque aussi la maladie et il fait s'interroger l'Homme sur ce qu'à été sa vie et sur ce que sera sa mort. Nous avons une problématique souvent présente en poésie, qui est de montrer l'appréhension de l'Homme face à la mort et la faiblesse de l'existance. Dans un premier temps nous verrons le monde de l'iréel (du rêve) défini par l'auteur et son effet sur l'histoire, en second nous la symbolique de ce poème et pour finir nous étudierons la structure en double sens du récit. Le poème de Michaux débute comme pourrait débuter une histoire banal, avec «Depuis un mois que j'habitais Honfleur» l1, ce qui peut faire penser que l'auteur s'apprête à nous raconter une histoire. Cette histoire se déroule dans un lieu réel avec le repère spatio-temporel réel qu'est Honfleur, un petit port situé en Normandie. Une fois le cadre spatio-temporel planté, on nous prévient que le personnage principal est malade puisque l'auteur dit «le médecin me faisait garder la chambre» l1-2. Comme l'homme est souffrant, celui-ci ne peut sortir pour aller voir la mer, «je n'avais pas encore vu la mer» l1, ce passage semble évoquer la frustration présente dans l'homme. La survenue de l'irréel apparaît lorsque celui-ci dit «lassé d'un tel isolement, je construisis, profitant du brouillard, une jetée jusqu'à la mer.» l2-3. Nous pouvons penser que, fatigué et las de son isolement, l'homme s'est endormi et commence à rêver, il rêve de la construction de cette jetée pour aller voir la mer. Une jetée prend du temps à construire c'est pour cela que l'on pense qu'il rêve. D'autres éléments peuvent nous

en relation

  • Commentaire critique du livre « huis clos »
    775 mots | 4 pages
  • Extrait de la pièce «Huis clos»
    1674 mots | 7 pages
  • Commentaire le clézio
    1331 mots | 6 pages
  • La poésie un remède aux maux da la vie
    1049 mots | 5 pages
  • Commentaire Litt Raire Sur
    453 mots | 2 pages
  • Commentaire sur l avare
    711 mots | 3 pages
  • Commentaire Aimé césaire
    1013 mots | 5 pages
  • Commentaire l'huitre
    1379 mots | 6 pages
  • commentaire Mme de Clèves
    1335 mots | 6 pages
  • Commentaire huit clos
    6195 mots | 25 pages