Commentaire sur kleist

4201 mots 17 pages
ire sur Kl
Commentaire 1 de Kleist
Début de la nouvelle
p. 45-50

Introduction

Ouverture de la nouvelle. Ca signifie qu’à l’échelle d’un texte si court, la situation doit être mise en place et l’intrigue, lancée à l’issue du texte. Le début d’un récit doit à la fois présenter les personnages et les circonstances de l’action et planter le décor (lieu, époque, contexte). Ce texte a donc des enjeux liés à sa situation stratégique : l’ouverture, ce que l’on nomme « l’incipit ». Il se compose de deux parties bien distinctes : la petite annonce, qui crée un effet d’ouverture étrange puisqu’il est inhabituel de rechercher le père inconnu de l’enfant que l’on porte par le biais de la presse ; puis le récit qui s’ensuit, à la troisième personne par un narrateur anonyme et extérieur à l’intrigue (extradiégétique), qui est un retour en arrière censé expliquer cette étrange annonce. Analepse donc. Elle se poursuivra sur une grande partie de la nouvelle, jusqu’à ce que la petite annonce soit de nouveau mentionnée et qu’elle suscite la réaction d’un homme inconnu. Texte qui est donc composé de cette petite annonce et du début de l’analepse explicative qui s’ensuit. Début de cette analepse : la marquise a failli être violée par un groupe de tirailleurs mais a été sauvée par un courageux comte russe, qui quitte les lieux après la prise de la forteresse et dont on apprend la mort sur le champ de la bataille sans qu’il ait pu revoir la marquise. Texte intéressant dans la mesure où il mêle deux perspectives : une perspective collective (contexte de guerre des Italiens contre les Russes) et une perspective beaucoup plus intimiste avec la rencontre, dans ce contexte mouvementé, de la marquise et du comte.

Problématique

Nous nous demanderons dans quelle mesure ce texte, qui se présente comme un simple récit de rencontre amoureuse sur fond de guerre, peut être totalement relu et peut voir son sens radicalement modifié en raison

en relation