Commentaire sur "la dent d'or de fontenelle"

Pages: 5 (1235 mots) Publié le: 15 mars 2011
Bernard Le Bovier de Fontenelle (1657-1757), Histoire des oracles (1687)

« La Dent d’or »

L’Histoire des oracles est un essai philosophique publié en 1687, dans lequel Fontenelle s’en prend aux « oracles » et plus généralement aux comportements irrationnels qu’entraîne chez les hommes la croyance superstitieuse.
Au chapitre IV, la « Première dissertation » qui développe à une placecentrale l’apologue de « La dent d’or », veut stigmatiser l’obscurantisme de faux savants qui s’en remettent aux « miracles » plutôt que de rechercher la vérité en adoptant une démarche rationnelle.
Nous nous attacherons tout d’abord à l’art de convaincre dans cette « dissertation » à la structure rigoureuse puis à l’art de persuader à travers un apologue plaisant.

I. L’art de convaincre : une «dissertation » à la structure rigoureuse.

1) L’exposé de la thèse : « Assurons-nous bien du fait avant que de nous inquiéter de la cause » = Fontenelle définit une priorité en matière de connaissance, de recherche de la vérité : la vérification de l’existence du « fait » avant de chercher à l’expliquer.
NB : la formulation brève et frappante sous forme de devise facile à retenir ; larecommandation pressante à l’impératif et l’implication du locuteur et du lecteur avec l’emploi du pronom pers. « nous ».
2) Un argument concessif à l’appui (phrase suivante): oui c’est bien lent et de fait, beaucoup de gens n’agissent pas ainsi par impatience, précipitation : NB la métaphore filée assez éclairante de la course d’obstacle passé allègrement ! « mais » en suivant ce précepte, nous serons àl’abri du « ridicule » de prouver quelque chose qui n’existe pas !
3) Un exemple pour illustrer l’absurdité de ce genre d’erreur : les 2 § suivants.
NB : la mise en valeur de l’exemple, annoncé par le §2 comme un événement historique cf les notations spatio temporelles, et isolé par les guillemets.
L’exemple, longuement développé au § 3, occupe une place centrale : c’est le récit sous formed’anecdote historique de la mésaventure de pseudos savants qui, faute d’avoir appliqué la démarche préconisée, ont longuement glosé sur une dent d’or qui s’est avérée être une habile supercherie! NB : le récit composé de 3 étapes : la découverte de la dent d’or – les recherches des « savants » - la surprise finale révélée par l’intervention d’un « orfèvre » ( = spécialiste de l’or) : ce n’était qu’uncanular, une mystification.
4) La conclusion sous forme de généralisation finale (dernier §) : NB le présent de vérité générale qui succède aux temps du récit et le vocabulaire abstrait relatif à la philosophie de la connaissance. Par un raisonnement inductif (du cas particulier de l’ex. il élargit à d’autres domaines) l’auteur affirme que ce genre d’erreur peut concerner « toutes sortes dematières » (science, religion, justice, morale…) et en tire une conclusion pessimiste sur l’ignorance humaine qui est double : la 1ère est pardonnable , c’est le fait de ne pas encore connaître les causes de ce qui existe, la 2de est plus grave et impardonnable car elle résulte d’une faute de logique, c’est le fait de trouver des causes à ce qui n’existe pas. NB le parallélisme de construction quimet en regard les 2 formes de notre ignorance et le degré de gravité de la 2de par rapport à la 1ère (« si convaincu de…par …que par… ») ; et l’effet d’aggravation dans la dernière phrase : « non seulement …mais encore » : l’homme est plus facilement conduit vers le faux que vers le vrai.

Le récit central servant d’exemple à la démonstration de l’auteur comporte un enseignement, c’est unapologue.

II. L’art de persuader : un apologue plaisant

1) Un récit vivant et plaisant :

• Récit présenté à l’avance comme divertissant = illustration du « ridicule » annoncé ; « malheur » des savants sur lequel l’auteur ironise avec l’antithèse « malheur/si plaisamment » (NB l’intensif « si ») ; et qui a la vivacité du récit oral : NB le verbe « parler » et la présence des guillemets....
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • La dent d'or de fontenelle (commentaire)
  • Commentaire littéraire de la dent d'or de fontenelle
  • La dent d'or de fontenelle
  • Fontenelle la dent d'or
  • La dent d'or, fontenelle
  • La dent d'or-fontenelle
  • Fontenelle la dent d'or
  • La dent d'or de fontenelle

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !