Commentaire sur le rouge et le noir, de stendhal

Pages: 5 (1152 mots) Publié le: 9 février 2011
Proche du romantisme sans toutefois y adhérer totalement, Stendhal, de son vrai nom Marie Henri-Beyle (1783-1842), fait preuve d'une grande part de réalisme dans ses romans. Son réalisme, non neutre, réside dans le fait que chacun de ses romans doit être «un miroir que l'on promène le long d'un chemin», citation de Saint-Réal qu'il reprend dans Le Rouge et le Noir. Stendhal préfère décrire trèssouvent les sentiments, surtout amoureux, des personnages de ses romans comme dans De l'amour ou encore Le Rouge et le noir, ou les mentalités et ses manifestations que les realia. Stendhal s'inspire souvent des personnes de son entourage ou des faits divers, pour écrire ses livres : ainsi, dans Le Rouge et le Noir, Julien a perdu sa mère très tôt, comme Stendhal, et la tentative d'assassinat deJulien contre Mme de Rênal de l'Eglise, est inspiré de l'histoire d'un homme, Antoine Berthet, qui tira sur une femme, Mme Michaud , dans l'église de Brangues, le 22 juin 1827.
Oeuvre la plus célèbre de Stendhal, Le Rouge et le Noir, sous-titré Chronique de 1830, raconte le parcours de Julien Sorel, jeune homme issu des classes modestes, fils de charpentier. Son physique et son amour pour lalecture le différencient totalement de son père et de ses frères, également charpentiers. Passionné par Napoléon, il rêve de faire une grande carrière militaire, rêve qu'il ne réalisera pas. Il souhaite alors se lancer dans une carrière ecclésiastique, et devient précepteur des enfants de M. Rênal, le maire de Verrières. M. et Mme de Rênal, dont Julien tombe amoureux, subissent la jalousie de M.Valenod, directeur du dépôt de mendicité. Tout le village est au courant de cette rivalité, chacun des deux hommes voulant remporter cette «course à la gloire».
Nous nous retrouvons ainsi au milieu du chapitre XXII, où Julien est invité à dîner M. Valenod, qui veut le convaincre de devenir précepteur chez lui, et de quitter les Rênal. Cette rencontre est rendue possible par l'absence de cesderniers, partis à la campagne. Ce passage d'une page ne fait cependant avancer l'action, alors quel est son intérêt? Il s'agit pour nous d'étudier l'art du récit, avant d'observer les contrastes entre la grossièreté des Valenod et la sensibilité de Julien.

Stendhal utilise deux points de vue : interne, car la scène est vue par Julien et car le lecteur a accès à ses sentiments, et le point de vueomniscient, marqué par les modalisateurs, comme par exemple «mauvais ton». L'omniscience est également soulevée par le présent de vérité générale «sont appelés», alors que le reste du passage est au passé : le temps principalement employé est l'imparfait.
Les interventions de Stendhal sont également marquées par l'utilisation de l'italique : « grivelé, l'empêcher de chanter ». Stendhal souhaiteainsi mettre en valeur ces termes qui lui semblent importants. Il apparaît également dans la partie descriptive du récit : par exemple, avec l'adjectif qualificatif épithète «grosse», de «grosse goutte». Les paroles sont rapportés le plus souvent au style direct : « on ne chante plus cette vilaine chanson».

Malgré le réalisme du point de vue interne, Stendhal intervient cependant beaucoup dansle passage pour pouvoir caractériser le comportement de Valenod : sa grossièreté, en l'occurrence.

La grossièreté de Valenod est caractérisée dans ce passage par ses méfaits et ses manières, et par les adjectifs le qualifiant, ce qui montre ainsi les contrastes de son comportement avec celui des Rênal.
Tout d'abord, la grossièreté de Valenod se traduit par son empressement de montrer sarichesse à Julien, avec l'expression «on la lui fit visiter», et par sa prétention de faire porter à ses domestiques la livrée, comme s'il était noble. Ensuite, par son manque d'éducation, le directeur du dépôt de mendicité a l'impolitesse d'annoncer le prix de tous les meubles, «et on lui disait le prix de chaque meuble», devant lesquels il passe, en faisant visiter la maison à Julien. Ces meubles...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • commentaire le rouge et le noir stendhal
  • Commentaire le rouge et le noir, stendhal
  • Stendhal Le Rouge et Le Noir commentaire
  • Fiche commentaire de stendhal, le rouge et le noir
  • Commentaire littéraire: le rouge et le noir
  • Commentaire littéraire : le rouge et le noir, chapitre vi, stendhal.
  • « Rouge et le noir » de stendhal. chapitre 6 commentaire littéraire
  • Commentaire sur le chapitre xv du rouge et le noir de stendhal

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !