Commentaire sur phèdre

702 mots 3 pages
Commentaire sur Phèdre

Cette pièce de théâtre nommée Phèdre a pour auteur Jean Racine, qui est un des nombreux écrivains du Classicisme. La pièce est du genre tragique et raconte l’histoire d’un statut de père écrasant et même surnaturel car il connaît les Dieux. Le père condamne le comportement de son fils et va l’empêcher de s’expliquer. Il va agir en juriste et sa surdité va être la cause profonde du malentendu. Le père également l’éducateur répond de la faute de son fils par la vengeance et va l’empêcher son fils de parler pour s’expliquer, il va agir en juriste et sa surdité va être la cause profonde du malentendu.
Maintenant nous pouvons nous poser comme question …
Pour répondre à cette question je vais tout d’abord parler de la pression de la généalogie, ensuite de la stratégie du détour et puis pour finir de la vie évitée.

Thésée est un héros, émule d’Héraclès, un homme au dessus du commun des mortels, qui a assuré l’ordre et la loi dans toute le Grèce en triomphant des brigands (Périphétès d’Epidaure, Sinis à Corinthe, Procuste à Erinéos), en imposant sa force (contre le roi Cercyon à Eleusis) et en triomphant du Minotaure. Si Hippolyte veut partir comme il l’a annoncé à l’entrée de la pièce, c’est pour retrouver son père et se mettre en situation de faire ses preuves, de se trouver lui-même et d’accéder à son tour au statut de héros : vaincre des monstres lui aussi.
Pour Hippolyte cela devait être très dure car dès le plus jeune âge il va avoir une énorme pression familiale. Son père est un guerrier et on attendra de lui qu’il soit aussi courageux et fort que lui. Mais ce n’est pas son seul souci car la femme qu’il aime est en fait sa propre mère et donc la femme de son père.

Phèdre est une tragédie de l’âge classique et l’on ne saurait s’étonner d’y trouver des périphrases, ou d’autres figures de l’atténuation. Dans la mesure où nous avons parlé de refoulement, comment s’étonner que l’objet de ces diminutions soit l’amour, la sexualité, et

en relation

  • commentaire phèdre
    1232 mots | 5 pages
  • Commentaire phèdre
    1570 mots | 7 pages
  • Commentaire phèdre
    1114 mots | 5 pages
  • Commentaire phedre
    1595 mots | 7 pages
  • Commentaire phedre
    1731 mots | 7 pages
  • Commentaire phèdre
    3166 mots | 13 pages
  • Commentaire phèdre
    1024 mots | 5 pages
  • Commentaire sur phèdre
    2736 mots | 11 pages
  • Commentaire phedre
    338 mots | 2 pages
  • Commentaire phèdre
    584 mots | 3 pages