commentaire "un rève"

535 mots 3 pages
Aloysius Bertrand est un poète romantique français du XIX° siècle qui créa le genre du poème en prose avec Gaspard de la Nuit publié à titre posthume en 1842. Son poème "Un rêve", extrait de ce recueil, retranscrit une atmosphère sombre et lugubre à l'image de la vie faite d'échecs d'Aloysius Bertrand que l'on peut qualifier de poète maudit. En quoi la forme du poème en prose est-elle bien choisie pour évoquer le rêve ? Nous verrons dans un premier temps l'entrelacement fait par le poète de trois rêves différents pour, dans un second temps, étudier l'atmosphère onirique qu'il s'en dégage et enfin analyser l'ordre et la dislocation du poème en prose.

I- Trois rêves, trois drames A/ Les circonstances
- les trois lieux différents, description dans le premier paragraphe « ainsi j'ai vu » (l.2)
- le champs lexical du son « ainsi j'ai entendu »(l.5)
- les personnages : Dom Augustin, Marguerite, et A. Bertrand ( 3° paragraphe) B/ Du «je» spectateur au «je» acteur
- le poète devient acteur au troisième paragraphe avec le «et moi» (l.10) C/ Dénouement
- on passe de «Il était nuit»(l.2) à «vers le réveil»
- dans les deux derniers paragraphes le C.L du feu s'oppose à celui de l'eau => chute
II- Une atmosphère onirique A/ Évocation du rêve
- C.L du rêve
- allitération en [t] dans l'exergue «J'ai rêvé tant et plus, mais je n'y entends note.»
- allitération en [r] pouvant faire penser à des ronflements dans l'avant dernier paragraphe «entre quatre cierges de cire» (l.13-14) B/ Jeu sur la temporalité
- les différents temps des verbes traduisant le désordre, l’incohérence
- connecteurs logiques «d'abord, ensuite, enfin» deviennent illogiques C/ Un cauchemar
- thème du Moyen-âge => gothique, souffrance (bourreau, Morimont...)

III- Le poème en prose: entre ordre et dislocation A/ Risque de l'éparpillement
- un rêve ne comporte pas de structure et ils sont difficiles à retranscrire
- 3 visions

en relation

  • Mon rêve familier - commentaire
    910 mots | 4 pages
  • commentaire Mon rêve famimier
    837 mots | 4 pages
  • Commentaire composé : le rêve d'alembert
    966 mots | 4 pages
  • Commentaire reve parisien baudelaire
    1674 mots | 7 pages
  • Un rêve d' aloysius bertrand - commentaire
    1231 mots | 5 pages
  • Commentaire composé rêve parisien
    286 mots | 2 pages
  • J'ai tant révé de toi, desnos, commentaire
    366 mots | 2 pages
  • Commentaire de texte "un rêve" d'aloysius bertrand
    1347 mots | 6 pages
  • Commentaire littéraire un rêve aloysius bertrand,
    1299 mots | 6 pages
  • Commentaire composé la machine infernale le rêve de jocaste
    578 mots | 3 pages