Commentaire d'arrêt 7 mai 2008

4493 mots 18 pages
Commentaire d’arrêt : 3e Civ., 7 mai 2008 Remarques préliminaires sur la mise en page : Vous remarquerez que la mise en page est soignée : le texte est justifié, tous les paragraphes sont séparés par un saut de ligne, les marges sont suffisantes de tous les côtés. La police est classique puisqu’il s’agit d’un Times New Roman en taille 12. Il est préférable de ne pas utiliser de couleurs pour les titres. (Accroche) : L’état du droit positif en matière de rétractation d’offre relève de l’impressionnisme. Le Code civil est à cet égard une toile blanche et la jurisprudence procède par petites touches successives. Il est donc particulièrement délicat de se retrouver dans ce flou artistique. L’arrêt rendu en la matière par la 3e Chambre civile de la Cour de cassation le 7 mai 2008 pose lui même plus de questions qu’il n’en résout. L’accroche est destinée à démontrer au correcteur que le sujet est compris. Ici l’objectif était de faire état de la situation particulièrement floue entourant l’offre, qu’il s’agisse des textes ou de la jurisprudence. L’arrêt doit être rattaché à cette situation, en précisant en quoi il va la modifier. L’identité exacte de l’arrêt commenté est précisée. Le reste de l’accroche n’est que de la décoration. (Faits) : Un particulier, désireux d’acheter un immeuble, émet une offre d’achat assortie d’un terme allant jusqu’au 27 juin 2000. Le pollicitant décide cependant de rétracter son offre le 26 juin 2000. Le bénéficiaire de l’offre accepte celle-ci le lendemain, soit le 27 juin 2000. Les faits doivent être courts et précis. Seuls les faits pertinents sont précisés. Tous les protagonistes sont qualifiés, sans aucune mention de M. X ou les Consorts Y. Seule leur qualité compte. Seuls des termes juridiques sont utilisés : offre, rétractation, pollicitant, bénéficiaire, acceptation. Les dates sont ici précisées car elles ont un impact déterminant sur la décision. Les personnes n’entrant pas dans le litige sont exclues (l’agent immobilier).

en relation

  • Commentaire d'arrêt 7 mai 2008
    4192 mots | 17 pages
  • commentaire d'arrêt Civ. 3ème, 7 mai 2008
    428 mots | 2 pages
  • Commentaire d'arrêt. civ 3 cour de cassation 7 mai 2008
    2158 mots | 9 pages
  • arret de 30 septembre 2008
    1356 mots | 6 pages
  • loli
    3245 mots | 13 pages
  • Droit
    11386 mots | 46 pages
  • Droit
    2620 mots | 11 pages
  • Commentaire d'arret - régime matrimonial
    2724 mots | 11 pages
  • Obligation 1 4
    9182 mots | 37 pages
  • Doc compta
    3517 mots | 15 pages