Commentaire d'arrêt. cour de cassation 21 dec 2006

3413 mots 14 pages
Commentaire d’arrêt de la Cour de cassation du 21 décembre 2006 : le pouvoir modulateur du juge

L’arrêt de rejet rendu par l’Assemblée plénière de la Cour de cassation le 21 décembre 2006 consacre le pouvoir modulateur du juge dans le cadre d’un revirement de jurisprudence.
Suite à la publication dans un journal d’un article intitulé « ils maltraitaient leur bébé »… « Le couple tortionnaire écroué », une personne s’estimant mise en cause dans les conditions attentatoires à la présomption d’innocence a assigné la société éditrice du journal et le directeur de la publication en réparation de son préjudice devant le tribunal de grande instance. L’affaire est ensuite portée devant la Cour d’appel d’Aix-en-Provence qui condamne la société éditrice du journal et le directeur de la publication à payer à la personne concernée une certaine somme à titre de dommages et intérêts. Ces derniers se pourvoient en cassation. La 1re chambre civile renvoie l’affaire devant l’assemblée plénière. Les demandeurs font grief à l’arrêt attaqué d’avoir considéré que l’action fondée sur l’atteinte à la présomption d’innocence n’était pas prescrite en décidant que l’article 65-1 de la loi du 29 juillet 1881 instaurait un délai de prescription trimestrielle interruptif et suspensif similaire au délai de droit commun et différent de celui prévu par l’article 65 de la même loi. Selon le pourvoi, l’article 65-1 instaure à l’instar de l’article 65 un délai de prescription interruptif, mais non suspensif, dérogatoire aux règles de droit commun, de sorte qu’il impose au demandeur non seulement d’introduire l’instance dans les 3 mois de la publication des propos incriminés, mais également d’accomplir tous les trois mois un acte de procédure manifestant à l’adversaire son intention de poursuivre l’instance. Comme la personne concernée n’avait fait aucun acte susceptible d’interrompre le cours de la prescription depuis sa déclaration d’appel le 17 mars 1998, son action était prescrite dès le 17

en relation

  • Méthodologie commentaire d'arrêt
    2381 mots | 10 pages
  • Cass. soc. 15 déc. 2009, n°07-44.264
    3074 mots | 13 pages
  • Droit
    4526 mots | 19 pages
  • Mariage coutumier
    29717 mots | 119 pages
  • Délégation autorité parentale
    1835 mots | 8 pages
  • Droit civil _ les personnes _ la famille
    31528 mots | 127 pages
  • Commentaire d’arrêt : cass. crim., 18 nov. 2008
    3552 mots | 15 pages
  • Le mandat
    6094 mots | 25 pages
  • Droit administratif
    25332 mots | 102 pages
  • La crise de la representation dans les democraties
    31705 mots | 127 pages