Commentaire d'arret

3206 mots 13 pages
Méthodologie

Le commentaire d’arrêt
Pierre-Grégoire Marly,
ATER en droit privé à l’Université de Paris I (Panthéon-Sorbonne)

Dans une certaine mesure, l’exercice du commentaire d’arrêt emprunte à la dissertation, ainsi qu’au cas pratique. À l’instar de celle-là, le commentaire est une réflexion théorique débouchant sur une analyse du droit positif ; comme celui-ci, le commentaire a pour objet un cas particulier, une affaire déterminée. Aussi n’est-il pas rare de rencontrer des commentaires confinant tantôt à la dissertation, tantôt au cas pratique.

général et le particulier, entre l’abstrait et le concret. Cette singularité doit précisément guider le commentateur dans son entreprise. D’une part, l’exposé des connaissances n’est pertinent que dans la mesure où il éclaire le lecteur sur la compréhension critique de l’arrêt. D’autre part, la référence à l’espèce n’est utile que dans la mesure où elle sert l’analyse de la décision et son insertion dans l’évolution du droit positif. En résumé, la décision soumise à commentaire n’est pas l’occasion d’une récitation de cours dénuée de toute réflexion personnelle, ni le prétexte à une analyse dépouillée de matériaux spécifiques et techniques. Cela étant précisé, nous proposons une méthode du commentaire d’arrêt jalonnée par cinq étapes chronologiques. Pour plus de simplicité nous la consacrons au commentaire d’arrêts rendus par la Cour de cassation.

constitue un revirement de jurisprudence, ou encore si la solution a été consacrée postérieurement par une disposition législative. Concrètement, l’étudiant pourra d’ores et déjà se poser les questions suivantes : « la solution de l’arrêt est-elle toujours en vigueur ? » ; « la solution a-t-elle été ou vat-elle être démentie par la suite ? ». La juridiction. Par hypothèse, la décision émane de la Cour de cassation. Mais il faut préciser : « s’agit-il de la Chambre criminelle ou de la chambre civile ? » ou encore, « la Cour de cassation statue-t-elle en chambre

en relation

  • Commentaire d'arrêt
    1254 mots | 6 pages
  • commentaire d'arrêt
    558 mots | 3 pages
  • Commentaire d'arret
    720 mots | 3 pages
  • Commentaire d'arrêt
    943 mots | 4 pages
  • Commentaire d'arret
    652 mots | 3 pages
  • Commentaire d'arrêt
    406 mots | 2 pages
  • Commentaire d'arrêt
    497 mots | 2 pages
  • Commentaire d'arret
    530 mots | 3 pages
  • Commentaire d'arret
    783 mots | 4 pages
  • Commentaire d'arrêt
    732 mots | 3 pages