Commentaire : "l'automne", lamartine

494 mots 2 pages
Le poète se trouve dans un bois en automne. Il dit : « Salut ! bois couronnés ». Il parle aussi de « l’obscurité des bois » Le poète se promène, il marche seul. « Je suis d’un pas rêveur le sentier solitaire » dit-il. Sa promenade le pousse à rêver, à se perdre dans ses pensées.
Dans la description qu’il fait de la nature en automne, le poète se sert beaucoup du champ lexical de la mort, de la disparition. On peut relever : « expire », « adieu », « mort », « deuil », mais aussi « reste », « jaunissants », « épars », « derniers/dernière/dernier’ , « douleur », « pâlissant », « faible », et « jamais ».
Ce paysage automne décrit comme en train de disparaître fait que le poète pense à sa propre disparition, à sa propre mort. La figure de style par laquelle le poète compare la nature en automne à « l’adieu d’un ami » et au « dernier sourire des lèvres que la mort va fermer pour jamais » est une métaphore car il compare deux choses sans mettre de mot-outil.
Le poète aime que la nature d’automne le fasse penser à la mort. Il dit en effet que « le deuil de la nature convient à la douleur et plaît à mes regards » ou encore « A ses regards voilés, je trouve plus d’attraits »
Les éléments de la nature que le poète personnifie sont les bois, qu’il salue et qu’il présente comme des rois « couronnés ». Le sentier est aussi décrit comme « solitaire ». la nature tout entière est dite en « deuil ». Il dit qu’elle « expire » et qu’elle a des regards voilés, autant de caractéristiques qui sot habituellement associées à des personnes humaines. Par ces personnifications, le poète rend donc la nature humaine. Elle est ainsi plus présente : elle n’est pas un simple décor. Il lui parle comme à une amie, une confidente.
Dans le vers 4, à la fin de la première strophe, le poète exprime deux sentiments contradictoires : la « douleur » et le plaisir « plaît ». Ce rapprochement de deux antonymes s’appelle une antithèse.
Dans la strophe 6, Lamartine désigne son suicide en imaginant

en relation

  • Commentaire l'automne lamartine
    346 mots | 2 pages
  • Commentaire L'automne de Lamartine
    510 mots | 3 pages
  • Commentaire "l'automne" lamartine
    1172 mots | 5 pages
  • Commentaire linéaire l'automne de lamartine
    1979 mots | 8 pages
  • L'automne de lamartine, commentaire composé
    1443 mots | 6 pages
  • Introuction et plan du commentaire l'automne de lamartine
    261 mots | 2 pages
  • Alphonse de Lamartine - Commentaire du poème l'automne
    689 mots | 3 pages
  • L'automne de lamartine: commentaire composé
    1662 mots | 7 pages
  • Plan de commentaire de Soleil Couchant de Victor Hugo
    4200 mots | 17 pages
  • L'automne
    614 mots | 3 pages