Commentaire "oh je fus comme fou" de victor hugo

703 mots 3 pages
Commentaire linéaire : « Oh ! je fus comme fou… » de Victor Hugo, les Contemplations :Grand écrivain du 19ème siècle, chef de file du Romantisme, Victor Hugo s’est notamment illustré en poésie, comme le montre le recueil Les Contemplations de 1856. Considéré comme le chef d’œuvre lyrique de l’auteur, Les Contemplations sont un recueil de souvenirs, de l’amour, de la joie mais aussi de la mort, du deuil. « Oh ! je fus comme fou… » est un poème se situant dans le livre 4, Pauca Mae, qui est consacré à la fille ainée du …afficher plus de contenu…

Nous pourrons alors nous demander, en quoi le ton élégiaque de ce poème transmet des émotions fortes aux lecteurs ? Pour y répondre nous séparerons ce poème en deux mouvements. I) L’expression de la souffrance (vers 1 à 11) a) Une expression forte de la douleur : Tout d’abord on peut remarquer que les 5 premiers vers de ce poème sont au passé simple « je fus », « je pleurais », « Dieu …afficher plus de contenu…

De plus Victor Hugo désigne ses lecteurs par deux périphrases « Vous tous à qui » au vers 3 et « Pères, mères » au vers 4, ces périphrases renforcent la communication entre les lecteurs et le poète. On remarque aussi une interrogation rhétorique « tout ce que j’éprouvais, l’avez-vous éprouvé ? » au vers 5. Ici Victor Hugo s’adresse à certains de ses lecteurs qui aurait pu ressenti la même souffrance que lui, c’est une façon pour lui de demander de l’aide, du réconfort, de lutter contre la solitude. De plus on remarque un effet miroir dans cette phrase avec le verbe « éprouver » exprimer deux fois qui créer un reflet entre le poète et le lecteur. La narration est une nouvelle fois interrompue entre les vers 9 et 11 dans lesquels Victor Hugo n’est plus le narrateur mais maintenant un personnage qui

en relation

  • Commentaire victor hugo dernier jour d'un condamné
    964 mots | 4 pages
  • V.Hugo - un jour je vis (commentaire)
    2402 mots | 10 pages
  • La laideur peut-elle etre une source d’inspiration pour un poète au même titre que la beauté.?
    944 mots | 4 pages
  • Efficcité fiction ou essai
    2349 mots | 10 pages
  • Anthologie rimbaldiene
    2782 mots | 12 pages
  • Dans quelle mesures la poésie permet-elle le dépassemenet d'une épreuve
    1226 mots | 5 pages
  • Analyse littéraire sur le dernier jour d'un condanmé
    756 mots | 4 pages
  • Anthologie poemes d'amour
    577 mots | 3 pages
  • Psychogenese
    775 mots | 4 pages
  • Corpus de textes
    503 mots | 3 pages
  • Les contemplations (v. hugo) - association du poétique et du romanesque
    2437 mots | 10 pages
  • New york officine et dénonciation
    694 mots | 3 pages
  • Préface sur le temps
    343 mots | 2 pages
  • En quoi peut on dire que l'art et la littérature nous donne à voir le monde
    868 mots | 4 pages
  • Elle était déchaussée
    2037 mots | 9 pages