Commentaire

Pages: 2 (267 mots) Publié le: 5 mars 2011
Roman de Victor Hugo (1802-1885), Le Dernier jour d’un condamné fut publié à Paris sans nom d’auteur en 1829. La 3e édition ajoute en ouverture une«espèce de préface en dialogue», que Hugo intitule «Une comédie à propos d’une tragédie»; une nouvelle édition publiée en 1832 assortit l’ensemble d’unelongue Préface consacrée à la peine de mort, question torturante posée à la société et à l’Histoire.
«Drame intérieur», ce livre, dont l’auteurjustifie l’appellation de «roman» dans une lettre à son éditeur, détaille au fil de 49 chapitres l’implacable marche à une mort annoncée pour prononcer une«plaidoirie générale et permanente pour tous les accusés présents et à venir».
À la prison de Bicêtre, un condamné à mort note heure par heure lesévénements d’une journée dont il apprend qu’elle sera la dernière. Il rappelle les circonstances de la sentence, puis de son emprisonnement et la raison qui lefait écrire, jusqu’au moment où il lui sera physiquement impossible de continuer. Nous sommes ici au tout début du roman ; l’extrait se compose del’ensemble du chapitre premier. Le protagoniste vient d’apprendre qu’il est condamné à mort, et la longue souffrance de l’attente dans la cellule vacommencer. Le roman se concentre sur ses quelques instants entre la certitude de sa mort imminente et la mort effective ; ce moment d’angoisse pure. Ils’agira de voir comment Victor Hugo traite ce thème de la mort, et quelle résonance politique il en tire.
Nous verrons dans une première partie...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Commentaire
  • Commentaire
  • Commentaire
  • Commentaire
  • Commentaire
  • Commentaire
  • Commentaire
  • Commentaire

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !