Commentaire

786 mots 4 pages
Commentaire.

Intro : Extrait du chapitre 31, du livre 1 , des Essais de Michel de Montaigne qui est un humaniste du XVI, proche des rois de France et de Navarre . Dans ce chapitre, il raconte sa rencontre avec 3 brésiliens . Quelle leçon tire-t-il de son contact avec les "sauvages"?
Dans un premier temps, nous analyserons les inégalités sociales et dans un second temps le portrait des cannibales.

Tout dabord, on peut voir a travers cet extrait qu'il y a plusieurs sortent d'inégalité. Les occidentaux se sentent supérieur par rapport aux sauvages, " la forme d'une belle ville " (l 8), ce qui nous fait penser que " les sauvages " non pas de belles villes. Les sauvages ne comprennent pas pourquoi de " grands " hommes obéissent à un enfant, le roi " se soumissent à obéir à un enfant " ( l15) . Les sauvages sont beaucoup moins cultivés, beaucoup moins intelligent que les occidentaux mais ils sont beaucoup plus solidaires. Pour eux, tous les hommes sont égaux. Ils ne trouvent pas normal que ce soit un enfant au pouvoir, pour eux c'est un homme fort et courageux qui devrait être élu par le peuple. Pour être supérieur aux autres, il suffit d'être courageux " marcher le premier a la guerre" (l29), être prét a se sacrifier pour les autres, ceux qui est tout le contraire pour les occidentaux. Le roi dans le nouveau monde ne passera jamais avant son armée. Les sauvages ingnoraient que leur ruine avait déja commençait, qu'un jour leur bonheur se finirait " de ce commerce naitra leur ruine" (l3) , ils vivaient dans la misère alors que les occidentaux vivaient dans le luxe. Le champs lexical de la premiére phrase, " coûtera, ruines, bien misérables, piper" nous montre bien la supèriorité des hommes par rapport aux sauvages.
Les sauvages ont du bon sens, car ils ont raison, un enfant ne devrait pas être roi ,il n'est pas assez fort, ni mature pour pouvoir faire comme un homme. Chez eux,il n'y a pas de pouvoir, sauf en cas de guerre ou le capitaine est en premiére ligne

en relation

  • Commentaire
    2024 mots | 9 pages
  • Commentaire
    2022 mots | 9 pages
  • Commentaire
    281 mots | 2 pages
  • commentaire
    964 mots | 4 pages
  • Commentaire
    305 mots | 2 pages
  • Commentaire
    8528 mots | 35 pages
  • Commentaire
    941 mots | 4 pages
  • Commentaires
    647 mots | 3 pages
  • Commentaire
    1184 mots | 5 pages
  • Les commentaires
    610 mots | 3 pages