Commentaire

2358 mots 10 pages
A. Un voyageur poète
La poésie semble être l’activité essentielle du jeune voyageur. Le mot rime v.7 est fortement mis en relief par sa position de rejet, de même que le participe présent rimant après une césure inattendue.
La présence de la poésie est également soulignée par la soumission du voyageur à la Muse, divinité inspiratrice des poètes. Il compare les élastiques de ses souliers aux cordes des lyres, instrument privilégié du poète qu’il associe au pied, mesure syllabique des vers latins.
Cette idée est accentuée par la métaphore du Petit Poucet qui fait du fugueur, de l’enfant perdu un poète puisque les rimes remplacent les miettes de pain ou les petits cailloux qu’il sème sur sa route.

B. Un voyage symbolique
Le jeu des images rend compte de nombreuses métamorphoses auxquelles se prête ou auxquelles assiste le poète : q La réalité devient littérature : le voyageur devient Petit Poucet, féal. Le personnage décrit avec un certain réalisme devient un personnage de roman de chevalerie ou de conte. q Les objets ordinaires se métamorphosent en instruments poétiques : v.2 paletot idéal, transformation du vêtement en idée ; v.13, 14 les élastiques des souliers deviennent les cordes des lyres ; v.11, 12 les gouttes de rosée deviennent un vin de vigueur (vin/ivresse/ dérèglement de tous les sens) q Les lieux se métamorphosent par confusion du monde terrestre et du monde céleste, sous le ciel, à la Grande-Ourse. q Les souliers s’animent dans l’hypallage du v.14 (transfert de caractérisation : ce sont les pieds qui sont blessés et non les souliers)
Ces transformations passent par tout un jeu de figures de style : comparaison, métaphore personnification, hypallage, c’est-à-dire par une utilisation menée avec virtuosité des ressources poétiques.

C. La liberté de la création poétique
Au caractère illimité du voyage, au refus du conformisme qu’il exprime, à son absence de contraintes, s’associe la liberté de la création poétique. q Par une absence ou un

en relation

  • commentaire
    964 mots | 4 pages
  • Commentaire
    305 mots | 2 pages
  • Commentaire
    2024 mots | 9 pages
  • Commentaire
    2022 mots | 9 pages
  • Commentaire
    388 mots | 2 pages
  • Commentaire
    8528 mots | 35 pages
  • commentaire
    398 mots | 2 pages
  • Commentaire
    941 mots | 4 pages
  • Commentaires
    647 mots | 3 pages
  • commentaire
    442 mots | 2 pages