COMMENTAIRE

5884 mots 24 pages
Le loup et l'agneau
Introduction
En 1668, La Fontaine fait paraître le premier recueil de ses Fables, duquel est extrait Le Loup et l'Agneau.
Cette fable illustre une morale et met en scène des animaux pour mieux évoquer les hommes. Elle met en évidence une réalité cruelle à portée universelle : le dialogue entre le loup et l’agneau met en évidence le comportement de celui qui non seulement exerce sa violence sur le plus faible mais cherche à la justifier.
I. Deux personnages opposés
a) Le loup
Cruel, tyrannique, supérieur.
Champ lexical de la haine : "plein de rage", "colère"… Le Loup se comporte en prédateur, soumis à ses instincts, à sa "faim", à ses pulsions agressives et cruelles : son discours est plein de menaces - "Tu seras châtié" -, d'affirmations sans fondement.
Royauté : "sire", "majesté"…
Loup = symbole de la force
Dédain envers l'agneau.

b) L’agneau
L'agneau est un être doux et innocent, honnête et respectueux. Le lecteur a d'autant moins de peine à passer du monde animal au monde humain que La Fontaine nous y prépare. Quand l'agneau s'adresse au loup comme un modeste sujet à son roi ("Sire", "Votre Majesté"). La Fontaine nous invite à voir derrière le récit animalier les rapports de force de la société humaine du XVIIe siècle, sous la monarchie absolue de Louis XIV.
Compassion du lecteur, pitié envers l’agneau

c) Relation entre les deux animaux
Le loup est supérieur à l’agneau au niveau physique et aussi au niveau "social".
L’agneau s’adresse au loup par la 3ème personne du singulier, ce qui est une marque de respect
Le loup s'adresse à l’agneau par la 2ème personne du singulier -> manque de respect

II. Deux argumentations différentes
En plaçant la morale de la fable au premier vers "La raison du plus fort est toujours la meilleure", La Fontaine annonce directement l'issue de l'affrontement entre le loup et l'agneau. Ce "procès" (vers 29) est donc truqué. Le narrateur qui se veut objectif annonce implicitement ce qui

en relation

  • commentaire
    964 mots | 4 pages
  • Commentaire
    305 mots | 2 pages
  • Commentaire
    2024 mots | 9 pages
  • Commentaire
    2022 mots | 9 pages
  • Commentaire
    388 mots | 2 pages
  • Commentaire
    8528 mots | 35 pages
  • commentaire
    398 mots | 2 pages
  • Commentaire
    941 mots | 4 pages
  • Commentaires
    647 mots | 3 pages
  • commentaire
    442 mots | 2 pages