Commentaire

1024 mots 5 pages
Commentaire des « caractères ».
Marine
droit
1S2

Dans la préface du livre « les caractères », Jean de la Bruyère explique sont but. Il dit vouloir instruire en utilisant la satire dans son livre. Il veux faire passer la morale des contemporain pour corriger les mœurs par le rire. Plus particulièrement dans l'extrait donné, il dénonce la guerre avec la critique des regards des Hommes. Nous allons donc se poser la question suivante : Comment La Bruyère compose t-il une image saisissante de l'Homme ? On verra qu'il démontre tout d'abord que l'homme n'est pas un animal raisonnable pour dénoncer par la suite l'utilisation belliqueuse de la guerre en finissant par faire un appel à une prise de conscience.

Jean de La Bruyère commence par une citation : « L'homme est un animal raisonnable » et va donc démontrer que ce qu'il « entends corner sans cesse à [ces] oreilles » est complètement faux. C'est comme si il donnait une problématique au début et qu'il va la suivre jusqu'à la fin, de l'extrait au moins.
Pour nous démontrer ce qu'il veux, l'auteur procède à un échange des rôles. C'est à dire que dans l'extrait, les Hommes deviennent animaux et les animaux deviennent des Hommes. Bien évidement, il assimile les hommes aux animaux de manière tout à fait ironique. Il se moque lui même de la comparaison qu'il emploi. Contrairement à la manière d'une fable il humanise les animaux ce qui nous permet de déduire, d’après lui que l'homme est un animal mais au contraire de ce que les personnes pensent, un animal qui n'est pas raisonnable.
L'homme que représente l'animal dans le texte, est quelque peu dénaturé. En effet on voit que la taupe et la tortue sont inférieur a l'Homme mais cependant ils gardent quand même l’instinct de leur nature. Contrairement à l'Homme qui est plutôt dévalorisé. Il utilise son imagination et son intelligence à sa propre destruction ce qui le rends encore moins valorisé.
Jean de La Bruyère veut montrer en écrivant ce texte que la raison

en relation

  • commentaire
    964 mots | 4 pages
  • Commentaire
    305 mots | 2 pages
  • Commentaire
    2024 mots | 9 pages
  • Commentaire
    2022 mots | 9 pages
  • Commentaire
    388 mots | 2 pages
  • Commentaire
    8528 mots | 35 pages
  • commentaire
    398 mots | 2 pages
  • Commentaire
    941 mots | 4 pages
  • Commentaires
    647 mots | 3 pages
  • commentaire
    442 mots | 2 pages