Commentez ce jugement d’andré bellessort, sur le roman : « le succès des romans repose sur notre éternel besoin qu’on nous raconte des histoires où nous nous reconnaissons tels […] que nous voudrions être. »

Pages: 12 (2884 mots) Publié le: 26 mars 2012
Dissertation André Bellessort .


Commentez ce jugement d’André Bellessort, sur le roman : « Le succès des romans repose sur notre éternel besoin qu’on nous raconte des histoires où nous nous reconnaissons tels […] que nous voudrions être. »

« Un roman est comme un archet, la caisse du violon qui rend les sons, c'est l'âme du lecteur » écrit Stendhal dans la Vie de Henry Brulard. Car si auprime abord l’on peut dire du roman qu’il est caractérisé par une narration fictionnelle dont l’imaginaire occupe une place primordiale, il se destine aussi à des lecteurs et donc, à des lectures personnelles. Le roman vivrait ainsi à travers la curiosité du lecteur pour les personnages que créé l’auteur de roman, et les aventures qu’ils peuvent vivre. Selon Stendhal, le roman résonne en nous caril répondrait à nos attentes, et viserait l’âme du lecteur.
Aussi, selon André Bellessort, poète et romancier du 20eme siècle, « Le succès des romans repose sur notre éternel besoin qu’on nous raconte des histoires où nous nous reconnaissons tels […] que nous voudrions être. » Il semblerait que le succès des romans serait dû au fait que l’on aurait besoin de lire des histoires où l’on pourraits’imaginer tel que nous voudrions être. Le lecteur aurait donc besoin de s’identifier au personnage principal du roman, dont le but serait de transporter le lecteur, de l’imprégner de son histoire, puisque le roman apparaîtrait alors comme un exutoire, un moyen de sortir de la banalité du quotidien.
Néanmoins, le succès des romans peut-il être uniquement dû au fait que le lecteur veuille acheterune œuvre dans laquelle il pourrait s’imaginer être à la place du personnage principal ?
Nous verrons dans un premier temps que dans un sens, nous achetons et lisons des romans pour sortir d’un quotidien banal, afin de nous retrouver dans les héros romanesques. Dans un second temps, nous pourrons voir que des romans plus réalistes peuvent aussi nous séduire, de même que certains personnages deromans se révélant être médiocres. Enfin, nous pourrons nous demander s’il n’est pas trop réducteur de considérer que le lecteur s’intéresse uniquement aux personnages de romans.


D’une part, il semble que si nous achetons des romans, ce serait par besoin de lire des histoires où nous pourrions nous retrouver dans les personnages, tels que nous voudrions être.
Tout d’abord, comme le dit A.Bellessort, il y a en nous un « éternel besoin que l’on nous raconte des histoires. » Ainsi, l’on aurait toujours besoin de lire des romans. En effet, par définition, le personnage de roman relève de la fiction. Ainsi, le lecteur qui s’apprête à lire un roman semble vouloir s’attendre à quelque chose sortant de l’ordinaire, ressentir quelque chose qu’il n’a pas l’habitude de ressentir. Car lire unroman nous apporterait quelque chose que l’on aurait pas au quotidien, une part de fantaisie qui nous échappe. L’on s’attend donc à être stupéfait, à lire une histoire extraordinaire. Lire l’histoire de la vie banale d’un protagoniste sans grand intérêt ne nous intéresserait pas. Car du moment que l’on fait la démarche d’acheter un roman, l’on admet la part de fiction de l’œuvre et par conséquent,l’on parle de quelque chose qui n’est pas réel. L’on chercherait donc dans le roman un exutoire, une porte de sortie à notre quotidien plutôt banal, pour se plonger dans un autre monde et y rêver.
Mais plus que de lire l’histoire d’un protagoniste quelconque, le lecteur chercherait à s’y identifier, à se retrouver dans les sentiments du personnage. Car généralement, le roman et ses personnagesplaisent au lecteur dans la mesure où il peut s’identifier aux héros. Telle ou telle personne achèterait donc un roman plus qu’un autre, car elle pourrait se reconnaître dans l’histoire que vit un personnage. Car le roman met certes, en avant des situations exceptionnelles, parfois tragiques, d’autres fois heureuses, mais les personnages restent toujours des êtres humains, constitués comme tout le...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Résumé et jugement du roman, le couperet
  • Histoire du roman
  • Histoire du roman
  • Histoire du roman
  • Histoire du roman
  • Histoire du Roman
  • Histoire romane
  • Histoire et roman

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !